- PUBLICITÉ -
Blainville: Louis Lamarre conteste le calcul de la dette

Louis Lamarre

Blainville: Louis Lamarre conteste le calcul de la dette

Le 22 mai dernier, la Ville de Blainville déposait ses états financiers pour l’exercice se terminant au 31 décembre 2011. Or, selon le conseiller municipal indépendant Louis Lamarre, les chiffres présentés donnent lieu à de fausses déclarations au niveau de l’endettement de la Ville.

«Étant donné que le maire Cantin a refusé de mettre à la disposition des citoyens le rapport financier complet et a même bâillonné le seul conseiller de l’opposition en lui cachant le rapport financier, même si celui-ci devait être légalement déposé, je déplore que le maire ait, encore une fois, fait son exercice annuel d’autocongratulation truffé d’ambigüité et de demi-vérité avec une simple présentation PowerPoint», a-t-il fait savoir par voie de communiqué. Notez que le rapport financier complet est désormais disponible sur le site Web de la Ville et ce, depuis le 23 mai.

Poursuivant, M. Lamarre souligne le fait que l’administration Cantin déroge, estime-t-il, de la façon de faire du ministère en ne tenant compte que d’un paramètre dans le calcul du taux d’endettement de la municipalité. Or, l’endettement d’une municipalité, selon la norme ministérielle, s’évalue globalement et non pas sur un seul des ses paramètres comme le fait l’administration actuelle. «Ce n’est qu’après que le tout peut être divisé par la richesse foncière qui s’exprime en milliard de dollars. Il est vrai que la richesse foncière permet de mesurer la capacité de la municipalité de générer des revenus, mais cette donnée, mal utilisée, comporte des risque car elle est tributaire des fluctuations du marché immobilier», a-t-il indiqué.

Or, toujours selon lui, le taux d’endettement des Blainvillois s’approcherait du seuil critique des 4 %. «Pour l’exercice financier 2010 ce taux atteignait le seuil de 3.3 % au lieu des 2,5 % annoncé par l’administration. Quant à l’endettement total net à long terme par habitant, il se situait à 3 413 $ et non pas à 2 055 $ comme l’a prétendu Richard Perreault, le 1er mai dernier, en brouillant les pistes avec de mesures qui s’appliqueront aux exercices financiers subséquents», a-t-il pointé.

Selon le rapport financier déposé par la Ville, l’endettement net à long terme de la Ville de Blainville affichait, au 31 décembre 2011, 189 325 925 $, soit 3 604,49 $ par habitant, pour un taux d’endettement de 3,40 %.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top