- PUBLICITÉ -
Blainville: Louis Lamarre briguera la mairie en 2013

Louis Lamarre

Blainville: Louis Lamarre briguera la mairie en 2013

Conseiller municipal indépendant à Blainville depuis octobre dernier, moment où il a quitté le parti sous lequel il avait été élu, Notre Blainville, en 2007, Louis Lamarre vient de mettre sur pied un nouveau parti: Option Blainville.

Qui plus est, c’est à titre de candidat à la mairie qu’il entend se présenter lors des prochaines élections municipales, prévues en novembre 2013. «Ma réflexion est terminée et il est temps de passer à l’action», prévient celui qui se dit appuyé dans sa démarche par une soixantaine de personnes. La demande d’autorisation a par ailleurs été acheminée au bureau du Directeur général des élections à Québec, le 21 mars dernier, et le nom du parti est réservé jusqu’en juillet 2012. «La démarche est entreprise et elle est irréversible», a-t-il souligné.

Option Blainville

Bien qu’à ce stade-ci l’équipe de candidats ne soit pas encore formée, M. Lamarre, de concert avec les membres et citoyens qui suivront le mouvement, entreprendra sous peu un grand chantier de réflexion sur le thème Blainville, notre ville, penser autrement notre espace public. C’est le fruit de cette réflexion qui deviendra, dit-il, le moteur de l’activité politique et des positions sur les enjeux auxquels fera face la municipalité dans un avenir à court, moyen et à long terme.

D’entrée de jeu, M. Lamarre dit vouloir miser sur une attitude d’ouverture, de transparence et d’échange. Selon lui, trop de citoyens peuvent témoigner de l’arrogance de l’équipe en place «qui voit dans la pensée différente une attaque à leur irréprochabilité». «Nous sommes ouverts à la consultation et au débat public et jamais nous ne dépenserons l’argent des contribuables pour l’empêcher», a-t-il insisté.

Dans l’immédiat, le comité provisoire de la nouvelle formation politique travaillera à la mise en place de la structure du parti dont l’exécutif aura à encadrer, dit-il, «cette grande réflexion sur ce que doit être le Blainville de demain, un Blainville ouvert à la divergence d’opinions et à l’échange. Selon nous, toute opinion peut servir à alimenter et consolider notre réflexion collective.»

Au moment de mettre sous presse, deux autres partis figuraient sur le site du DGEQ, à savoir Notre Blainville – Équipe Florent Gravel et Vrai Blainville – Équipe Cantin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top