- PUBLICITÉ -
Blainville: les priorités du député Laframboise

Le caquiste Mario Laframboise a été élu dans le comté de Blainville

Blainville: les priorités du député Laframboise

C’est un homme en pleine forme, et très heureux qui s’apprêtera, d’ici quelques jours, à endosser son nouveau rôle de député caquiste de Blainville.

Mario Laframboise a été élu, le lundi 7 avril, dans le comté de Blainville, après 33 jours de campagne qu’il  a passés en serrant des mains, en organisant des conférences de presse, ou encore en discutant avec des citoyens. Reconnaissant que cette lutte électorale se jouerait à trois (PQ, PLQ et CAQ), Mario Laframboise était néanmoins confiant pour la tournure des évènements.

«Lors de mon passage aux pôles de vote, les gens ne se gênaient pas pour venir me serrer la main. J’étais très confiant le soir du vote et je l’ai dit à mon équipe», se souvient-il.

Dossiers

Réitérant vouloir s’impliquer dans le dossier de l’autoroute 19, ce dernier mettra son expérience de l’avant afin de faire avancer les choses. Quant à l’échangeur des autoroutes 640 et 15, Mario Laframboise souhaite aussi s’y pencher. «Écoutez, je n’ai vu personne qui travaillait là tout le temps qu’a duré la campagne électorale. Ça n’a pas de sens.»

Sainte-Anne-des-Plaines

Parce qu’il souhaite que Sainte-Anne-des-Plaines s’intègre à la politique nationale de la ruralité (PNR), M. Laframboise entend convaincre le prochain ministre afin de faire évoluer positivement ce dossier : «Ça aiderait beaucoup les entreprises, car le potentiel est énorme ici, avec ses cabanes à sucre, ses tables champêtres, etc.  L’industrie agroalimentaire est importante à Sainte-Anne-des-Plaines.»

Lorraine

Autre dossier pour Mario Laframboise, celui de la construction d’un 78 logements pour personnes aînés et autonomes à Lorraine : «Le projet est toujours en attente d’une autorisation du gouvernement puisque le terrain est zoné patrimoine culturel»

ITÉQ

Favorisant Blainville pour l’implantation du futur Institut du transport électrique du Québec (ITÉQ), le caquiste rappelle que la ville possède la seule piste d’essai et d’homologation de véhicules routiers au Canada. Rappelons que ce projet est à même d’entraîner des retombées économiques importantes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top