- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Blainville: la Ville acquiert la propriété de Matériaux King–KPM

Deux ans après avoir déposé sa première offre, la Ville de Blainville vient finalement de conclure une entente avec Matériaux King–KPM industries en se portant acquéreur de la propriété sise au 650, boulevard du Curé-Labelle.

Ce faisant, la transaction annule les droits acquis de l’entreprise quant à l’usage dérogatoire exercé sur cette propriété depuis plusieurs années. «Il s’agit en fait de l’un des derniers vestiges de la friche industrielle présente sur le boulevard du Curé-Labelle», de souligner Gervais Beaulieu, directeur général adjoint.

Concrètement, par une résolution adoptée à l’unanimité, le 4 décembre dernier, le conseil municipal de Blainville autorise l’achat et la revente de cette propriété actuellement à vocation industrielle (droits acquis) ainsi que la transaction du contrat de commission entre la Ville, le vendeur et le courtier. Outre l’annulation des droits acquis, la Ville entrevoit, dans cette transaction, «la possibilité de voir naître éventuellement un projet qui corresponde mieux à la réalité du secteur».

Mentionnons que le prix payé par la Ville s’élève à 1 750 000 $ (12,25 $ le pied carré), soit le même prix, précise le maire François Cantin, que celui contenu dans la première offre déposée en 2010.

Revente et gain

Dans la foulée, la Ville a également accepté une offre de vente de ce lot qui avait été faite auparavant par Investissement Cummings à KPM industries, au montant de 2 143 530 $. «Comme cette offre était conditionnelle à plusieurs éléments, indique le maire, le vendeur a préféré bénéficier immédiatement de l’offre de la Ville et se priver d’un 50 % du gain additionnel que peut représenter l’offre Cummings.» En devenant propriétaire de cet immeuble, c’est donc la Ville qui vendra la propriété à Cummings, le cas échéant, et qui conservera le profit. L’acheteur bénéficie d’une période d’un an, à partir de la date inscrite sur la promesse d’achat, soit le 21 novembre 2012, pour faire tomber les conditions.

Après une tentative infructueuse de délocalisation à Blainville il y a quelques années, KPM industries serait sur le point de transférer toutes ses opérations dans sa nouvelle usine de Boisbriand.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top