- PUBLICITÉ -

Jean-François Pinard et Patrick Marineau, conseillers municipaux, agissent à titre de président et de vice-président de la commission de l’environnement, des milieux naturels et de la mobilité à la Ville de Blainville.

Blainville dresse un bilan environnemental positif

Jour de la Terre

En ce Jour de la Terre, le conseil municipal de Blainville présente son bilan environnemental des dernières années et de nouvelles initiatives, telles qu’une aide financière pour l’achat de produits d’hygiène féminine durables.

«À Blainville, le Jour de la Terre, ce n’est pas seulement le 22 avril, mais tous les jours. Avec la réalité des changements climatiques, l’environnement doit être une priorité et nous devons faire notre juste part pour réduire notre empreinte écologique et notre administration présente un bilan positif en matière d’environnement. Au cours des prochaines années, nous voulons redoubler nos efforts en ce sens et mettre à jour notre politique», déclare le président de la commission de l’environnement, des milieux naturels et de la mobilité, Jean-François Pinard.

Des données révélatrices

La Ville de Blainville constate que la collecte des matières organiques, introduite en 2018, a permis de réduire les quantités de déchets jetés par les résidents. Le tonnage des matières organiques est passé de 5 353 à 6 386 tonnes métriques entre 2019 et 2020, alors que les déchets ont diminué, passant de 20 950 tonnes métriques en 2017 à 17 915 en 2020. Autre nouvelle réjouissante: les Blainvillois recyclent davantage. Alors que 5 270 tonnes métriques de matières étaient recyclées en 2016, elles ont atteint 5 923 en 2020.

Le nouvel écocentre est également très populaire, les statistiques de fréquentation et de quantités de matières déposées ayant plus que doublé entre 2018 et 2020.

«En 2018, 13 772 personnes ont visité l’écocentre et y ont laissé un total de 7 964 m3 de matières. En 2020, l’écocentre a accueilli 33 148 personnes qui ont déposé 24 910 m3 de matières diverses, confirmant ainsi nos choix judicieux d’offrir un site plus grand et efficace, d’ajouter une journée supplémentaire et de nouvelles heures les fins de semaine pour les visites», soutient le vice-président de la commission de l’environnement, des milieux naturels et de la mobilité, Patrick Marineau.

Par ailleurs, la Ville compte au sein de sa flotte quatre véhicules électriques, sept véhicules hybrides et six à faible consommation de carburant, ce qui lui permet d’ajouter sa contribution pour diminuer l’émission de gaz à effet de serre. En 2021, un autre véhicule électrique s’ajoutera ainsi que deux VUS hybrides.

Milieux naturels, transport actif et plantation d’arbres et arbustes

Ces dernières années, l’administration municipale a consenti des efforts supplémentaires en ce qui a trait aux milieux naturels, avec notamment l’acquisition de 7,6 hectares d’aires naturelles dans les tourbières nord et la forêt du Grand Coteau. Aussi, des sentiers ont été aménagés dans les ravins du secteur Fontainebleau en 2020. Ces réalisations s’ajoutent aux précédentes comme les boisés du Plan-Bouchard, du Parc équestre et des lacs Fauvel.

D’autre part, la Ville a prolongé son réseau cyclable qui compte aujourd’hui plus de 80 kilomètres. Soulignons à cet effet la construction de la piste de la Seigneurie des Plaines inaugurée en 2020, qui traverse les tourbières jusqu’à Terrebonne-Ouest et qui se rend jusqu’à Sainte-Anne-des-Plaines. «En misant sur un réseau aussi large, les citoyens de Blainville ont accès à toute leur ville, du nord au sud et d’est en ouest, ce qui encourage la mobilité et le transport actif tout en préconisant la pratique d’activités physiques», mentionne Patrick Marineau.

Le conseil municipal a également veillé à ce que des milliers de végétaux soient plantés depuis les quatre dernières années. Ainsi, plus de 3 000 arbres et arbustes ont été plantés en secteurs dénudés et la Ville a procédé à la plantation de quelque 1317 autres arbres et arbustes entre 2017 et 2020 sur l’ensemble de son territoire.

Nouvelle subvention pour l’achat de produits d’hygiène féminine durables

Les Blainvillois bénéficient de plusieurs subventions à caractère écologique. L’administration municipale profite de ce Jour de la Terre pour lancer un nouveau programme pour l’achat de produits d’hygiène féminine durables. Il consiste en une remise postale d’un maximum de 50 $ et est offert pour l’achat d’une série de produits visant à réduire les quantités de matières résiduelles qui seraient autrement acheminées dans les sites d’enfouissement. Les produits sont les suivants: coupes et disques menstruels, culottes absorbantes lavables, serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, protège-dessous et sous-vêtements de menstruation lavables, applicateurs de tampons réutilisables et tissu pour la fabrication de ces produits.

Les citoyennes de Blainville peuvent donc, sur une base annuelle, se prévaloir du programme en transmettant avec le formulaire de demande complété disponible sur [blainville.ca]. Les personnes mineures sont également éligibles et le parent ou tuteur légal peut compléter la demande en son nom.

«Notre administration est proactive en matière d’environnement. Nous avons fait beaucoup jusqu’à présent et nous voulons faire encore davantage au cours des prochaines années. Nous souhaitons notamment mettre à jour notre politique environnementale, améliorer notre performance pour diminuer notre empreinte écologique et poursuivre nos efforts pour préserver nos magnifiques milieux naturels. Assurons-nous de léguer aux prochaines générations un environnement encore plus sain et une ville écoresponsable», affirme le maire de Blainville, Richard Perreault.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top