- PUBLICITÉ -
Bilan de session de Denise Beaudoin: Un automne positif pour la région de Mirabel

La députée de Mirabel

Bilan de session de Denise Beaudoin: Un automne positif pour la région de Mirabel

Lors de son bilan de session d’automne 2013, la députée de la circonscription de Mirabel, Denise Beaudoin, s’est montrée très satisfaite des répercussions directes pour la région en ce qui concerne l’action gouvernementale en matière d’emploi, solidarité et environnement.

«Le secteur aéronautique a bénéficié de notre Politique économique Priorité emploi avec la formation de la main-d’œuvre chez Bombardier et la construction de l’usine Aérolia et d’une unité de fabrication chez Messier-Bugatti-Dowty»,a d’abordfait valoir Mme Beaudoin.

Selon elle, le gouvernement a mis en place plusieurs initiatives importantes, dont le rehaussement marqué de l’aide financière consentie aux organismes communautaires de la région, «une annonce, ajoute‑t‑elle, fort bien accueillie par le milieu».Elle est également très fière de sa participation à la vigile de la Nuit des sans‑abris dans la région et à pas moins de neuf guignolées.

En environnement, la députée est d’avis que de grands pas ont été franchis avec, entre autres, l’adoption de la nouvelle Loi sur les mines et la mesure dite de «l’acceptabilité sociale» en faisant allusion au projet de l’implantation de la mine de niobium d’Oka.

«Je suis aussi particulièrement heureuse du changement de garde, garant d’une réelle transparence, à la direction de la Régie intermunicipale Argenteuil Deux-Montagnes concernant le mégasite d’enfouissement», a‑t‑elle ajouté sur ce point.

La députée de Mirabel a ajouté à ce bilan que la circonscription comptera deux nouvelles écoles et deux agrandissements d’écoles existantes, ainsi que plusieurs places supplémentaires en CPE.

De plus, le dossier du CLSC ambulatoire de Saint-Augustin a connu un rehaussement de son offre de services et la bonification de ses heures d’ouverture: «Je veux travailler à ce que d’ambulatoire, il devienne autonome, et je ne compte pas m’arrêter là dans mes démarches pour les familles d’ici», a déclaré la députée.

Concernant la gare de Mirabel, Denise Beaudoin a mentionné: «Mes années de travail et de lutte ont permis que ce dossier soit maintenant sur une nouvelle voie, évitant ainsi de porter atteinte à nos terres agricoles si essentielles à la nouvelle Politique gouvernementale de souveraineté alimentaire que je privilégie.»

Dossier de la Charte

Membre de la Commission parlementaire des Institutions qui entend, depuis mardi dernier, les consultations publiques sur le projet de loi de la Charte des valeurs, Mme Beaudoin ne s’inquiète pas, par ailleurs, du flot de réactions que le dépôt de ce projet de loi a suscité: «Ces premières impressions sont normales et je les comprends. Malgré l’apparition sans surprise de quelques irritants, le débat public s’est engagé: l’exercice est sain et nécessaire.»

Elle a tenu à préciser que cinq grands principes ont guidé le gouvernement du Québec dans la préparation de ce projet de loi: «L’égalité sans compromis entre les hommes et les femmes; le droit de réserve et le devoir de neutralité en matière religieuse pour le personnel de l’État; des balises pour les accommodements; l’encadrement des signes religieux et ostentatoires ainsi que l’obligation du visage à découvert.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top