- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Autrement Lorraine: Lyne Rémillard veut créer un Bureau de consultation publique

Après s’être engagée dans un projet de construction d’une résidence pour aînés, la candidate à la mairie et chef de l’équipe Autrement Lorraine, Lyne Rémillard, annonce la création éventuelle d’un Bureau de consultation publique et de la participation citoyenne.

En compagnie de ses deux candidats aux postes de conseillers, Jean Beauchamp et Pierre Barrette, Mme Rémillard a fait cette annonce en réaction aux remarques qui lui sont régulièrement formulées, dit-elle, quant au manque de suivi, d’intérêt et d’information qui caractériserait les élus en place.

Le droit de savoir

«Les citoyens payent des taxes et ils ont le droit de savoir ce qui se passe dans leur ville. Les gens essaient de joindre les élus et n’ont pas de retour. Pour qu’on en fasse un engagement, c’est parce que ça s’est répété souvent», d’affirmer Mme Rémillard en assaisonnant sa déclaration d’une métaphore culinaire : «On ne prépare pas des petits pois, on travaille avec des humains, avec une communauté. Il faut prendre le temps de considérer les gens et de leur parler.»

Celle-ci est d’avis que lorsqu’on écoute les gens et qu’on leur explique, ces derniers comprennent, même s’ils ne sont pas d’accord avec une décision qu’on a prise. «Il ne faut pas avoir peur des demandes des citoyens. Il ne faut pas se mettre sur la défensive, mais écouter. Ce sont souvent les citoyens qui arrivent avec les solutions. Quand on fait preuve d’ouverture, ça finit positivement plus souvent qu’autrement», renchérit-elle.

Un appareil de communication

Or, ce Bureau de consultation publique, qui ne coûterait rien, serait tout simplement un appareil de communication par le biais duquel on inviterait ponctuellement la population à venir discuter, avec les élus, des différents dossiers municipaux. «On pourrait connaître l’avis des citoyens avant même d’aller trop loin dans un dossier», suggère Mme Rémillard. Ces mêmes citoyens pourraient à leur tour suggérer des sujets de discussion.

«Et il n’y a pas que les gros dossiers, comme la forêt du Grand Coteau, qui sont importants»,d’ajouter le candidat Pierre Barrette. Les préoccupation quotidiennes comme la circulation, la vitesse sur les routes, les bâtiments qui auraient été bâtis sur des terrains inadéquats, par exemples sont des sujets qui pourraient très bien alimenter ces rencontres.

Mme Rémillard estime également qu’il est tout aussi importer d’aller vers les gens. Ça peut se faire physiquement (M. Beauchamp parle de «brigade des élus» qui iraient dans la rue, à la rencontre des citoyens), mais aussi en utilisant les outils technologiques. La webdiffusion des séances du conseil serait aussi mise de l’avant, sous une administration Rémillard. Ces mêmes séances prévoiraient, en ouverture, un segment d’information qui pourrait faire l’objet de discussions dès la période de questions du public.

En terminant, la candidate a voulu souligner l’accueil des citoyens de Lorraine qui lui ouvrent leur porte, dans le cadre de cette campagne hivernale. «Ils sont généreux et ils prennent le temps de jaser. C’est très agréable», d’affirmer la candidate qui se dit confiante de l’emporter, lors de l’élection partielle du 6 mars.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top