- PUBLICITÉ -

Le député Ramez Ayoub confirme que les fonds fédéraux sont disponibles pour les projets des autoroutes 19 et 15.

Autoroutes 15 et 19: Le député Ramez Ayoub invite Québec à soumettre ses demandes à Ottawa

Le gouvernement fédéral, par la voix du député Ramez Ayoub, a invité à plusieurs reprises le gouvernement du Québec à lui faire une demande de financement pour soutenir le projet de parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées pour le transport collectif ainsi que celui pour l’autoroute 15.

«Nous attendons depuis un bon moment les demandes du gouvernement provincial. Des fonds fédéraux sont disponibles. Dès que le gouvernement du Québec nous soumettra ses demandes, soyez assurés que des fonds lui seront accordés rapidement.»

Le député fédéral de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, fait ce rappel amical au gouvernement du Québec après l’avoir invité à plusieurs reprises depuis trois ans à lui faire ces demandes pour des projets supportés par tous les élus de la région.

«Dès notre élection, nous avons dit que nous serions impliqués dans ces projets. Nous le sommes. Nous attendons les demandes officielles du gouvernement du Québec pour dégager des fonds, qui sont disponibles, je le répète. La population réclame ces améliorations, dont le prolongement de l’autoroute 19 qui se fait attendre depuis plus de 40 ans. Moi, je souhaite que ça se fasse. Le gouvernement du Canada aussi», précise M. Ayoub.

Des projets avec l’aval du fédéral

M. Ayoub a déjà entrepris et réglé toutes les démarches auprès des instances décisionnelles du gouvernement du Canada en plus d’obtenir l’appui tacite du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne, pour la réalisation de ces projets.

«Le parachèvement de l’autoroute 19 et l’ajout de voies réservées sur l’autoroute 15 sont essentiels pour rétablir une mobilité durable au bénéfice d’une meilleure qualité de vie pour la population. Les besoins sont démontrés. Les projets sont approuvés. Ce qu’il faut maintenant, c’est de les mettre en œuvre», rappelle le député.

Le député de Thérèse-De Blainville est bien au fait du problème de congestion routière dans les Basses-Laurentides, qui date et perdure. «Le temps consacré chaque jour, dit-il, aux déplacements par les usagers a une valeur économique réelle. Ces heures passées chaque semaine dans la congestion routière affectent aussi la santé et le bien-être des gens. Notre région a connu l’une des plus grandes croissances démographiques du Québec. Cependant, les investissements dans les infrastructures routières n’ont pas suivi la cadence.»

Aréna et centre multifonctionnel

«J’ai également déployé tous les efforts nécessaires pour m’assurer que des fonds soient disponibles pour le projet de l’aréna de Sainte-Thérèse tout comme pour le centre multifonctionnel de Lorraine. Pour moi, ça compte. Je sais que pour notre communauté, ça compte aussi. Une fois déposés, ces projets n’attendent que l’accord du provincial pour se réaliser», note M. Ayoub.

 «Le temps des annonces est révolu. Il est maintenant temps de procéder aux mises en chantier. Particulièrement dans le cas des autoroutes 15 et 19. La contribution du Canada est considérable dans la nouvelle formule de partage des coûts de l’entente bilatérale. Dans le plan d’infrastructure fédéral Investir dans le Canada de plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans, 5,2 milliards sont réservés aux projets de transport en commun au Québec. Je compte sur mes collègues du gouvernement provincial pour saisir cette opportunité», conclut M. Ayoub.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top