- PUBLICITÉ -
Atelier Altitude lance sa 32e campagne de poinsettias

Photo Christian Asselin

Les maires de la MRC de Thérèse-De Blainville, en compagnie de deux usagers de l’Atelier Altitude.

Atelier Altitude lance sa 32e campagne de poinsettias

Les maires de la MRC unis à la cause

D’ici Noël, il est possible de se procurer un poinsettia au coût de 12 $ en communiquant avec l’Atelier Altitude, un organisme qui vient en aide aux personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville.

D’ici Noël, il est possible de se procurer un poinsettia au coût de 12 $ en communiquant avec l’Atelier Altitude, un organisme qui vient en aide aux personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville. On espère ainsi amasser les quelques milliers de dollars qui permettront aux usagers de participer à des activités.

«En participant à la campagne de financement par la vente de poinsettias, en plus de créer une ambiance de fête à la maison, vous contribuerez aussi à embellir la vie des participants de l’atelier» , a indiqué Danielle Thinel, coordonnatrice à l’Atelier Altitude, qui peut, cette année, compter sur le soutien des 7 maires de la MRC de Thérèse-De Blainville qui ont accepté d’agir à titre de présidents d’honneur.

«Cette campagne est très importante, poursuit Mme Thinel, car elle nous permettra d’offrir des sorties à moindre prix à nos usagers. Nous faisons aussi un camp d’été auquel participent une vingtaine de personnes. Les sommes amassées en marge de cette campagne feront en sorte de diminuer le prix de ce camp.»

Déjà 32 ans

Situé sur la montée Gagnon à Bois-des-Filion depuis peu, l’Atelier Altitude existe depuis plus de 30 ans. On y offre des services individualisés, services qui tiennent compte des forces et des limites des usagers.

«L’organisme a été fondé au début des années 90 par des parents dont les enfants vivant avec une déficience terminaient l’école à 21 ans et n’avaient pas d’endroit où aller. On fait donc de l’éducation populaire par l’artisanat, le tricot, la peinture, par exemple» , de dire Mme Thinel.

Alors que certains des quelque 40 usagers qui fréquentent sur une base régulière l’Atelier Altitude y passent toute la semaine, d’autres n’y viennent que sporadiquement, à raison d’une, deux ou trois journées par semaine. Mais l’objectif demeure le même: sortir les participants de leur isolement.

«Toutes les activités visent l’apprentissage de l’autonomie, la socialisation, le développement d’habiletés manuelles, etc.» , ajoute la coordonnatrice de l’organisme qui profite par ailleurs du soutien de nombreux bénévoles et partenaires.

Pour se procurer un poinsettia, il faut appeler au 450 437-5053. On peut aussi en demander plusieurs pour les revendre.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top