- PUBLICITÉ -

Arrestation d’un suspect pour invasion de plusieurs domiciles à Sainte-Thérèse

La RIPTB désire informer les citoyens qu’elle a procédé à l’arrestation d’un suspect à la suite d’une minutieuse enquête entourant une invasion de domicile survenue à Sainte-Thérèse au mois de septembre dernier.

On se souviendra que c’est vers 11h, le 18 septembre, que les policiers de la RIPTB ont répondu à un appel demandant de se rendre d’urgence à une résidence privée de la rue Breton à Sainte-Thérèse. Un proche parent de la victime qui était sans nouvelles avait contacté le service de police.

Arrivés sur les lieux, les policiers  constataient alors, qu’une dame de 84 ans avait été victime de violence et d’un vol dans sa résidence. La victime avait été conduite vers un centre hospitalier, car elle souffrait de blessures importantes.

Un imposant déploiement d’enquêteurs et de policiers incluant le poste de commandement avait été dépêché sur les lieux afin de recueillir des informations et rassurer les citoyens du secteur.

Au terme de cette enquête, Even Junior Busque, résident de Sainte-Thérèse, âgé de 24 ans, a été retrouvé et arrêté en Outaouais par les enquêteurs de la RIPTB, le mardi 17 décembre.

Événement relié à d’autres délits dans le secteur

La RIPTB tient à rassurer les résidents de Sainte-Thérèse qui ont pu être affectés par l’événement. L’enquête menée depuis maintenant plusieurs semaines aura permis de relier l’accusé à d’autres vols par effraction dans le secteur. Les différents chefs d’accusation en font foi.

«Nous sommes satisfaits de la conclusion de cette enquête. Nos policiers  ont travaillé de façon très rigoureuse, durant plusieurs semaines, afin de résoudre ce crime», explique le responsable des enquêtes criminelles Jean-François Lalande.

Comparution du suspect devant la Cour

Le prévenu Even Junior Busque a comparu le 18 décembre, sous plusieurs chefs d’accusation, dont voies de fait graves, séquestration, vol qualifié, introductions par effraction et recel de véhicules. Le prévenu restera détenu jusqu’à la prochaine étape du processus judiciaire, prévue en 2020.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top