- PUBLICITÉ -
Rosemère, Rosemère Vert, Ancien golf de Rosemère, Éric Westram

Ancien terrain de golf: un projet «novateur et responsable» pour l’ensemble des Rosemèrois

Dans un communiqué de presse acheminé au Nord Info, vendredi, les propriétaires de l’ancien club de golf de Rosemère y indiquent que le 10 mars 2021, un plan d’aménagement d’ensemble du projet de développement de l’ancien golf a été déposé à la Ville de Rosemère. Ce dépôt, disent-ils, constitue une étape essentielle de ce qu’ils espèrent être le début d’une « discussion sérieuse et constructive » sur cet important projet de revitalisation et de développement socioéconomique pour la Ville et ses citoyens.

Ce projet tient compte des préoccupations, mais surtout de la vision urbanistique de la Ville et des Rosemèrois, tels qu’exprimées par ceux-ci lors des différentes consultations publiques entreprises depuis 2018, dont les propriétaires du terrain y ont participé personnellement. Il constitue l’aboutissement de plusieurs mois de travail effectué avec l’aide de professionnels expérimentés dans le domaine de l’aménagement et de l’urbanisme.

Le projet, tel qu’actuellement réfléchi, vise la création d’un véritable écoquartier s’arrimant à la fois avec les orientations du projet de Plan d’urbanisme de la Ville, la volonté exprimée des citoyens quant à la préservation de 50 % du site en espaces verts, les principes reconnus d’un développement de type TOD (Transit Oriented Development) de même qu’avec les grandes orientations du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

À ce titre, il n’est pas sans intérêt de souligner que ce pourcentage de 50 % en espaces verts est bien au-delà de ce que prévoit la législation applicable en matière d’aménagement et d’urbanisme, soit de 10 %. Ce 50 % est sans précédent au Québec lorsque l’on compare le projet à celui des autres écoquartiers.

Étant bien conscients des enjeux et des préoccupations des citoyens de la Ville, le projet a été soumis à l’étude de Vivre en Ville, un organisme d’intérêt public reconnu par tous les experts en matière d’aménagement durable.

Leur analyse tient compte des principes des écoquartiers, et ce, en tenant spécifiquement compte de la position adoptée par le conseil de la Ville en juin 2020 sur la vision urbanistique de Rosemère, des résultats des consultations publiques de février-mai 2019 et juin 2020 et des pratiques exemplaires en matière d’écoquartier.

Après une analyse approfondie du projet, le verdict de Vivre en Ville est clair: «le projet de développement du terrain de l’ancien golf répond aux exigences et critères à respecter à l’échelle de l’agglomération et du quartier pour devenir un écoquartier».

Le vaste processus de consultation publique entrepris par la Ville de Rosemère sollicite les citoyens à se prononcer sur des enjeux importants qui les toucheront pendant plusieurs années. À ce sujet, nous ne pouvons passer sous silence les retombées économiques et fiscales substantielles que représente le projet. Celui-ci permettra de soutenir à moyen et long terme la vitalité économique de Rosemère, ce qui s’inscrit dans la lignée d’une ville fière, verte et prospère.

La décision d’accepter ou de refuser un projet revient d’abord et avant tout aux citoyens. Afin de créer un contexte propice aux échanges et à la collaboration entre toutes les parties prenantes, il faut assurer un processus d’information ouvert, transparent et clair. À ce titre, le projet proposé sera dévoilé à tous les Rosemèrois via un site Web informatif au courant des prochains jours.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top