- PUBLICITÉ -
Activité dans les Hautes-Laurentides: le jardin des oiseaux du Domaine Saint-Bernard

Le cardinal à poitrine rose.

Activité dans les Hautes-Laurentides: le jardin des oiseaux du Domaine Saint-Bernard

Oasis verte de la municipalité de Mont-Tremblant, le Domaine Saint-Bernard dispose maintenant d’un grand jardin d’oiseaux favorisant l’observation de la faune ailée.

Aménagé par un groupe de bénévoles du Club ornithologique des Hautes-Laurentides, le jardin d’oiseaux comprend des îlots d’arbres fruitiers, des massifs de fleurs, des cascades, des sentiers et des mangeoires.

On y trouve, en outre, un réseau de nichoirs occupé par le merlebleu de l’Est, un oiseau magnifique étalant une tête et un dos bleus, une poitrine orangée et un ventre blanc.

De plus, des cabanes d’oiseaux accueillent l’hirondelle bicolore, un volatile gracieux à la parure blanche et émeraude.

Soulignons également qu’une structure à l’allure d’une cheminée artificielle a été installée pour recevoir le martinet ramoneur, un petit oiseau noir ressemblant à une hirondelle qui se tient en groupes. Cet oiseau, inscrit sur la liste des oiseaux en péril, passe la journée dans le ciel et se réfugie le soir dans une cheminée ou un arbre creux.

Le Domaine Saint-Bernard s’avère un ensemble naturel composé d’une érablière, d’une pineraie, d’une forêt mixte, de champs et d’un petit lac, le tout à proximité de la rivière du Diable.

Cette diversité naturelle est très appréciée de la gent ailée: plus de 90 espèces d’oiseaux ont été observées dans ce lieu d’une superficie de quelque six kilomètres carrés.

Parmi les espèces nicheuses, mentionnons la présence du viréo à tête bleue, du colibri à gorge rubis, de la grive solitaire, du cardinal à poitrine rose, du troglodyte des forêts et du bruant à gorge blanche, ce dernier se reconnaissant par son célèbre chant «Où es-tu Frédéric! Frédéric!»

La forêt de conifères abrite, entre autres espèces, le roitelet à couronne dorée, le gros-bec errant et le roselin pourpré.

Le moucherolle phébi et le tyran huppé ainsi que plusieurs autres représentants peuvent être aperçus au sein de l’érablière

Du côté des parulines, quelque10 espèces y tissent leurs nids, dont la paruline bleue et la paruline à tête cendrée.

Au registre des oiseaux de proie, la petite buse et le faucon émerillon déploient leurs ailes autour du site.

Protection de la nature

Organisme géré par une fiducie à but non lucratif, le Domaine Saint-Bernard a pour objectif principal la sauvegarde à perpétuité du territoire, de la faune et de la flore de l’endroit tout en permettant l’accès au public pour des activités éducatives, culturelles, récréatives, sociales, sportives et scientifiques.

Plus de 15 sentiers pédestres et 10 stations d’exercices jalonnent le site, sans oublier le lac pour la baignade. On y trouve aussi un pavillon d’astronomie et un jardin de plantes médicinales.

En hiver, on peut y pratiquer le ski de fond et la raquette tout en observant les oiseaux. Des mangeoires entretenues durant la saison froide favorisent la visite de plus de 14 espèces, dont la sittelle à poitrine rousse, le sizerin flammé, le gros-bec errant et le tarin des pins.

Droit d’entrée: 5 $ par personne, gratuit pour les moins de 18 ans. Site interdit aux animaux de compagnie.

Informations: Domaine Saint-Bernard, 539, chemin Saint-Bernard, Mont-Tremblant, J8E 1T4, Téléphone 819 425-3588, www.domainesaintbernard.org

Journaliste indépendant pour divers magazines et autodidacte dans l’apprentissage de l’ornithologie, Bernard Cloutier est membre du regroupement QuébecOiseaux. Il est aussi animateur, guide et conférencier. Pour lui écrire: b.clou@hotmail.com

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top