- PUBLICITÉ -
Accessibilité (mais pas automatique) à un médecin pour la clientèle vulnérable

(Photo Michel Chartrand)

Accessibilité (mais pas automatique) à un médecin pour la clientèle vulnérable

Le CLSC Thérèse-De Blainville vous informe

Une nouvelle approche, qui se veut à la fois un rituel en devenir et un registre de suivis et d’informations pour la population, a été mise en place le mercredi 13 octobre par quelques administrateurs et dirigeants du CLSC Thérèse-De Blainville.

Ces rencontres, porteuses de messages, de mises au point, voire de suivis de dossiers dont les citoyens pourront bénéficier par le biais de leur hebdomadaire seront régulièrement mise à jour. Sous la tutelle des principales interrogations lancées par la population, ces questions seront introduites dans les rencontres par l’administration qui s’engagera à y répondre.

À ce chapitre, mentionnons le programme DIMOS (déficience intellectuelle, motrice, organique ou sensorielle) qui fut rapidement intégré dans la discussion par une administration visiblement soucieuse d’en donner l’heure juste. Cela dit, il faut savoir que le budget gouvernemental pour ce type de programme ne répond pas à la demande pour le moment, et ce, même si le CLSC y a injecté de l’argent. On y apprend que 120 personnes bénéficient du programme tandis que 40 séjournent toujours sur la liste d’attente. Prudence toutefois au sortir de ces chiffres, car les services ne se calculent pas par individu, mais bien en nombre d’heures. Or, précise-t-on, ce sont les cas les plus lourds de la région qui sont pris en charge (ceci exclut les tâches domestiques) avec l’enveloppe d’heures qui s’y rattachent.

Même si tous les dossiers ont été (ou seront) révisés en fonction de nouveaux critères, il restera tout de même des gens en attente pour les services de base.

«Nous axons nos services vers les soutiens physiques, explique André Poirier, directeur général du CSSS Thérèse-De Blainville. Presque tous les dossiers ont été réévalués et nous allons continuer, avec souplesse, pour l’ensemble des évaluations.»

Le travail conjoint qui s’effectue actuellement avec des organismes de la région permet également l’utilisation à pleine capacité des ressources disponibles.

Accessibilité à un médecin

La région des Laurentides devrait accueillir 24 nouveaux facturants (des médecins finissants), soit huit de plus que les années précédentes, d’ici les prochains mois. Si les urgences des hôpitaux sont priorisées, le CLSC Thérèse-De Blainville devrait pouvoir en réceptionner au moins un. Par ailleurs, la clientèle vulnérable, c’est-à-dire celle aux prises avec un MPOC sévère, une insuffisance cardiaque, rénale, du diabète, des troubles de santé mentale sévères, un cancer, de la toxicomanie ou un alcoolisme en cours de sevrage, une maladie dégénérative, pourrait bénéficier de l’accessibilité à un médecin de famille.

«Cette accessibilité n’est pas automatique, précise André Poirier. Les patients doivent être orphelins, c’est-à-dire sans médecin de famille. De plus, cette option n’est pas non plus offerte à des patients désireux de vouloir changer de médecin.»

Pour informations: 450-430-4553, poste 6322.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top