- PUBLICITÉ -

Photo Nicolas T. Parent - Sur cette photo, prise avant la pandémie, nous reconnaissons le vice-président d’ABL Immigration, Jim Colmer, et le président, Alain Marginean

ABL Immigration: Pour une communauté forte, inclusive et riche

ABL Immigration est un organisme à but non lucratif (OBNL) desservant un territoire large, qui s’étend essentiellement aux MRC de Thérèse-De Blainville, de Deux-Montagnes et Mirabel. Dans le cadre d’une entrevue en format balado, le président de cette équipe communautaire, Alain Marginean, discutait de mission, d’objectifs premiers et de services offerts à une clientèle à la fois variée et grandissante.

Rappelons qu’ABL Immigration a pour mission «de favoriser et soutenir une intégration interculturelle et harmonieuse dans les Basses-Laurentides». Son intervention se sépare en trois axes distincts, soit l’accueil et le soutien à l’intégration; la sensibilisation à l’apport de l’immigration et à l’interculturalisme; ainsi que la promotion de la région de travail et d’accueil.

Comme on le souligne, dans le cadre de l’entrevue, ABL Immigration offre différents services, que ce soit aux individus, aux organisations et aux entreprises; de l’accompagnement, de l’orientation, de la référence, des traductions, en passant par du soutien lié à la recherche d’emploi et de logement. L’équipe aide même les personnes qui souhaitent mettre la main sur des documents importants, comme une carte d’assurance maladie ou un numéro d’assurance sociale.

«L’étalement urbain est un phénomène grandissant et nous devons composer avec, de dire M. Marginean. On voit de plus en plus de gens qui habitent les Basses-Laurentides et qui travaillent dans les régions de Laval et de Montréal. Au contraire, on voit aussi des personnes, immigrantes ou non, qui habitent dans la métropole, ou à Laval, et qui sont employées dans notre région. Notre objectif est de favoriser l’accueil et l’intégration, peu importe la situation des personnes qui demandent de l’aide.»

Un ajustement important

La situation pandémique ne met pas un frein sur les demandes en services. ABL Immigration doit donc s’ajuster, afin d’offrir du soutien à une clientèle, dont le nombre ne cesse de croître avec les années.

À titre d’exemple, l’équipe a rencontré 159 personnes, en 2019-2020, ce qui représente un nombre trois fois plus grand que l’année précédente : 53 pour 2018-2019. La vaste majorité est composée de citoyens habitant les Basses-Laurentides (40% dans Thérèse-De Blainville, 46% dans Deux-Montagnes et 3% dans Mirabel). 11% des gens sont issus, principalement, de Laval et de Montréal.

«La pandémie est venue modifier notre travail, en matière de savoir-faire, explique le président de l’organisme. Nous développons notre expertise concernant les services en ligne. On réussit assez bien!»

Au cours des dernières années, ABL Immigration a organisé divers rendez-vous, des conférences de presse, des lancements, des rencontres, et a participé à des activités en lien avec différents thèmes, que ce soit une foire à l’emploi, des activités culturelles et gastronomiques mettant en vedette les talents et les saveurs d’ici et d’ailleurs. Pour ce faire, il faut entretenir des liens étroits avec les organisations, les élus, les entreprises, les Chambres de commerce et d’industrie ou encore avec le monde de l’éducation, soit, par exemple, le Centre de services scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI).

«La pandémie a aussi été signe d’isolement, de poursuivre Alain Marginean. Lorsqu’on n’a pas de famille ou de réseau, c’est difficile. On ne maîtrise pas nécessairement la langue, également. Chez ABL, nous faisons beaucoup d’activité afin de briser cet isolement. Je peux donner l’exemple de cafés-rencontres virtuels, mettant en lumière différentes thématiques, pour permettre aux gens de se connaître, de créer un réseau»

Le ministère de l’Immigration a également produit de l’information en lien avec la COVID-19 et en différentes langues. «On s’est efforcé d’offrir cette information aux gens, de les soutenir le mieux possible.»

Un concert à voir!

D’ailleurs, toujours concernant des événements innovants, produits en temps pandémiques, ABL Immigration s’est impliqué dans la création d’un concert virtuel, Altérités et partage, réalisé en collaboration avec Odyscène, de Sainte-Thérèse, et le Centre d’Art La petite église, de Saint-Eustache. Pour visionner ce concert, visitez le [www.youtube.com/watch?v=slkuhS4fkjo].

Les lecteurs sont conviés sur la page YouTube de l’hebdomadaire, pour entendre l’entière entrevue accordée par le président d’ABL Immigration, Alain Marginean.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top