- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

À partir de 2015: le pôle se fera centre universitaire

À la faveur d’une entente survenue avec l’Université du Québec en Outaouais (UQO), le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie sera progressivement dissous pour faire place, dès 2015, au Centre universitaire Paul Gérin-Lajoie de l’UQO.

«À terme, il est prévu que l’UQO prenne progressivement en charge la mission, les activités et la structure de Pôle universitaire dans les Basses-Laurentides, dans la perspective d’établir, en juin 2015, un centre universitaire de formation intégré à l’UQO», a fait savoir le directeur général du Pôle, Michel Charette. Cette entente permet surtout d’assurer la pérennité des formations universitaires dans la région des Basses-Laurentides.

On se rappellera qu’à la suite du retrait du ministère de l’Éducation dans le financement du Pôle, en 2008, les trois CLD de la région (Thérèse-De Blainville, Deux-Montagnes et Mirabel) avaient, dans le cadre d’une entente de trois ans, uni leurs efforts afin de pallier le manque à gagner du Pôle et ainsi éviter l’arrêt des cours. Or cette entente a pris fin l’an dernier. Jumelée aux coupures dans les budgets des universités annoncées en novembre 2012 par le gouvernement Marois, le Pôle a dû trouver une solution de rechange, d’où l’entente avec l’UQO.

- Publicité -

«Ces coupures ont eu un effet domino et les universités ont dû revoir leur offre hors campus. L’université de Sherbrooke, par exemple, a décidé de se retirer du Pôle pour se concentrer sur son campus à Longueuil», explique M. Charette.

Formations maintenues et nouveau président

Par ailleurs, nonobstant la nouvelle entente avec l’UQO et le retrait de certains partenaires universitaires, le Pôle maintiendra toutes les formations actuellement dispensées, et ce, jusqu’en 2018. D’autres ententes, notamment avec l’ÉTS (École de technologie supérieure) et l’UQO, sont en cours d’élaboration afin d’assurer le maintien, sinon la relève pour certaines cohortes.

Nouvellement élu à la présidence du Pôle, c’est Jean-Marc Fauteux, directeur général du CLD Deux-Montagnes, qui assurera les destinées de l’organisme pendant la prochaine année. M. Fauteux succède ainsi à Élie Fallu, instigateur du Pôle et président de l’organisme depuis sa création, en 2005. Des élections seront également tenues en 2014. En 2015, le Pôle sera dissous et son conseil d’administration deviendra le Comité consultatif de l’UQO, région des Basses-Laurentides.

Soulignons qu’en 2012-2013, le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie a accueilli 608 étudiants, pour des formations de 1er et 2e cycles, et 165 étudiants pour les sessions de perfectionnement, toutes universités confondues.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top