- PUBLICITÉ -
À compter du 10 août: une septième saison pour le Marché public de Rosemère

Sophie Daubisse

À compter du 10 août: une septième saison pour le Marché public de Rosemère

À partir du 10 août, les producteurs agroalimentaires de la région accueilleront les visiteurs au Marché public de Rosemère qui se tiendra dans le stationnement de la bibliothèque municipale tous les samedis, entre 10 h et 14 h, jusqu’au 12 octobre.

C’est la septième année que la Ville de Rosemère lance cette invitation à ses citoyens. La mairesse de l’endroit, Madeleine Leduc, en est d’autant plus fière qu’elle constate les difficultés qui frappent de plus en plus de marchés publics. Sur la Rive‑Nord, pas moins de six marchés ont dû fermer au cours des dernières années, a‑t‑elle fait remarquer mercredi dernier, lors du point de presse annonçant le retour du marché public. «On est chanceux, car notre marché public existe encore», a lancé Mme Leduc, avant de laisser la parole à la directrice générale de L’Autre Marché, Sophie Daubisse.

Interrogée à ce sujet, Mme Daubisse affirme que le recrutement de participants est de plus en plus difficile. La concurrence des prix offerts en supermarchés est forte. «On perd des producteurs maraîchers à chaque année», souligne‑t‑elle.

Raison de plus pour faire ses emplettes dans les marchés publics, selon les organisateurs. «C’est important de soutenir l’achat local. Cela permet d’aller chercher la fraîcheur, la qualité et de soutenir les producteurs qui travaillent avec nous», affirme Mme Daubisse.

Un peu pour donner le goût aux gens d’inscrire le marché public à leur agenda, les organisateurs ont décidé d’ouvrir la septième saison du marché en tenant une journée de festivités culinaires, le samedi 10 août, de 10 h à 15 h, où les visiteurs pourront déguster des produits du terroir. «Dès le premier rendez‑vous, la clientèle et les visiteurs partiront à la découverte de plaisirs gustatifs», a promis Mme Leduc.

Il y aura d’abord une démonstration culinaire à 11 h, qui sera assurée par la compagnie Saveur de vivre. Puis, à 12 h, un maître de cave donnera un cours d’introduction à la sommellerie et conseillera les gens sur les mariages entre mets et vins. Il y aura par la suite un cours de cuisine offert aux enfants.

Pendant ce temps, les visiteurs seront invités à pique-niquer sur le terrain. Ils peuvent même apporter leur propre vin. Ceux qui désirent se rafraîchir pourront profiter de l’accès gratuit à la piscine municipale. L’équipe organisatrice promet également le tirage d’un panier‑cadeau.

Au chapitre des nouveautés de ce 7e marché public, on retrouvera trois camions de cuisine de rue, P.A. Gargantua, Meatball et TukTuk, qui attendront les curieux de ce type de restauration nouvelle tendance dans le stationnement. «Vous verrez que nous n’avons rien à envier à Montréal», assure la mairesse de Rosemère, en faisant référence au concept de cuisine de rue nouvellement implantée dans la métropole.

Jusqu’à présent, l’équipe organisatrice du marché a recruté une quinzaine de producteurs, transformateurs et artisans et d’autres pourraient s’ajouter à la liste. Les visiteurs trouveront ainsi une variété de produits: produits maraîchers, viandes, vins, chocolat et autres.

Le marché public sera installé dans le stationnement de la bibliothèque municipale, au 339, chemin de la Grande‑Côte, à Rosemère.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top