- PUBLICITÉ -
A Blainville: nomination d’un parc en hommage au caporal Yannick Scherrer

Richard Perreault, maire de Blainville, Guy Scherrer, père de Yannick Scherrer, Alain Forand, major-général à la retraite, et les membres du Royal 22e Régiment.

A Blainville: nomination d’un parc en hommage au caporal Yannick Scherrer

Le 27 mars 2011, le caporal Yannick Scherrer, natif de Blainville et membre du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, effectuait une patrouille à pied près du village de Nakhonay, dans la région de Kandahar en Afghanistan, lorsqu’il a été tué par un engin explosif. Il était âgé de 24 ans.

En présence du père du soldat, Guy Scherrer, ainsi que de nombreux représentants des Forces armées canadiennes et de la Légion royale canadienne, filiale 208 (Sainte-Thérèse), le maire de Blainville, Richard Perreault, accompagné des conseillers Serge Paquette (district Saint-Rédempteur) et Nicole Ruel (district Chante-Bois), a rendu un ultime hommage au caporal Yannick Scherrer en nommant le parc de la rue Nicole en son honneur. La cérémonie a eu lieu le 1er novembre dernier.

«Pour perpétuer la mémoire de Yannick Scherrer, nous avons choisi un parc situé dans un quartier jeune, plein de vie et plein d’enfants. C’est aussi un parc aménagé à proximité du secteur où ce jeune homme vivait avec sa famille. Je pense que les résidents des environs seront fiers d’apprendre pourquoi nous avons choisi de nommer un parc en mémoire d’un enfant du quartier et qu’ils seront également fiers de ce qu’il a accompli pendant sa trop courte vie», a souligné le maire Richard Perreault.

«Je suis heureux que la Ville ait pensé à ce parc pour rendre hommage à mon fils. Quand je me promènerai dans le parc avec ma petite-fille, j’aurai l’impression que Yannick est encore avec nous. Cet endroit lui ressemble: plein d’entrain, enjoué et plein de vie! Merci à la Ville de Blainville d’avoir posé ce geste», a pour sa part mentionné Guy Scherrer.

Une plaque commémorative a également été installée sur un banc du parc.

«Nous avons un devoir de mémoire envers ces gens qui servent leur pays et qui contribuent à libérer d’autres nations de l’oppression, surtout quand il s’agit de l’un des nôtres. C’est donc avec émotion que nous honorons aujourd’hui la mémoire de cet enfant de Blainville. Ce parc, je l’espère, sera un havre de paix, de jeunesse et de vie, à l’image de ce qu’a été Yannick Scherrer», a conclu le maire.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top