- PUBLICITÉ -
Gravel

Photo Christian Asselin - Candidat à la mairie de Blainville, Florent Gravel est ici en compagnie de Hugo-Alexandre Léveillé qui se présentera comme conseiller dans le district d’Alençon.

Florent Gravel poursuit sa campagne à Blainville

Chef de Mouvement Blainville, Florent Gravel avait convié les membres des médias à une rencontre, mardi, pour leur exposer ses deux premiers engagements advenant son élection à la mairie, le 5 novembre prochain. Le dossier du Parc équestre de même que celui de la rue Notre-Dame sont ceux ayant retenu son attention.

Florent Gravel ne mâche pas ses mots à l’endroit du maire actuel, Richard Perreault, lorsqu’il commente la façon dont le dossier du Parc équestre a été géré par l’administration municipale. Rappelant d’abord que le maire Perreault a d’abord annoncé sa fermeture en 2015, avant de revenir sur sa décision «devant l’ampleur de la contestation», a dit Florent Gravel, ce dernier, s’il est élu le 5 novembre, a garanti le maintien de toutes les activités au Parc équestre.

«Si Richard Perreault et son équipe sont réélus, ils vont fermer le Parc équestre dans la première année de leur mandat. J’en suis convaincu! Est-ce qu’on peut, dans une ville qui se qualifie comme une ville de la famille, être à l’écoute des besoins de la population?» se questionne Florent Gravel qui est d’avis que le Parc équestre est l’un des joyaux de la Ville de Blainville et qu’il se doit donc d’être conservé et entretenu.

Selon le chef de Mouvement Blainville, c’est uniquement pour ne pas se mettre d’électeurs à dos que le maire Perreault, alors à mi-mandat, a pris cette décision.

«Le maire Perreault a eu l’air fou avec le Parc équestre! En reculant, il a fait preuve de mollesse. Un maire se doit de mettre ses culottes pour le bien de sa ville, et ce, même si ça déplaît à certains citoyens!»

Expropriation nécessaire

Le dossier traitant du retour annoncé du double sens sur la rue Notre-Dame, située dans le quartier d’Alençon et accessible via la sortie 28 de l’autoroute 15, en est un autre qui a fait sursauter Florent Gravel.

Selon ses dires, voilà un autre dossier pour lequel le maire Perreault «aurait dû mettre ses culottes et faire preuve de leadership», surtout que, a-t-il rappelé, c’est lui qui, à titre de conseiller de ce district, à l’époque, avait plaidé pour que cette rue devienne à sens unique.

«Et là, à trois ou quatre mois des élections, de dire Florent Gravel, il [Richard Perreault] annonce qu’il est à l’écoute des citoyens qui résident dans les rues situées à proximité et que la rue reviendra à double sens. Mais ce n’est pas ce qu’il devait faire!»

À son avis, l’expropriation de certains citoyens, ce qui permettrait d’élargir la rue Notre-Dame, est l’une des alternatives à envisager.

«Je sais très bien que les citoyens visés ne m’aimeront pas, mais c’est ça mettre ses culottes! Il faut rendre la rue Notre-Dame une artère principale. Il faut vider un côté de rue. La Ville de Blainville a décidé de développer un pôle commercial à la sortie 28 et doit être conséquente avec sa décision.»

Un nouveau candidat

L’identité du candidat que présentera Florent Gravel dans le district d’Alençon a par ailleurs été dévoilée. Il s’agit de Hugo-Alexandre Léveillé, un entrepreneur âgé de 27 ans.

«J’aime ma ville. J’y ai vécu toute ma vie. Je crois en une gestion saine et efficace du budget. Je suis le candidat idéal pour offrir un environnement sain et paisible pour mon quartier», a déclaré celui qui s’était également présenté comme conseiller en 2009.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top