- PUBLICITÉ -
280 raisons pour rapatrier Omar Khadr

(Photo Michel Chartrand)

280 raisons pour rapatrier Omar Khadr

Action citoyenne au collège Lionel-Groulx

Que faire pour sensibiliser le gouvernement du Canada à la cause du jeune Omar Khadr? Faire circuler des pétitions, organiser des manifestations, envoyer des lettres au premier ministre pour lui faire connaître la volonté citoyenne en faveur du rapatriement de ce jeune Canadien enfermé à Guantanamo.

Afin d’apporter une voix de plus à la libération d’Omar Khadr, une jeune étudiante du collège Lionel-Groulx en lettres, profil cinéma et communications, Émilise Lessard-Therrien, a décidé de créer une vidéo. «Je ne vois pas pourquoi le Canada refuse de s’impliquer pour le rapatriement d’Omar Khadr. Il est emprisonné sans preuve et sans procès. Surtout qu’il doit être considéré comme un enfant-soldat», de mentionner l’instigatrice du projet.

Le projet de la jeune militante de 18 ans a débuté en octobre dernier. Membre du groupe local d’Amnistie internationale du collège Lionel-Groulx, Émilise Lessard-Therrien a décidé de créer une vidéo où elle capterait des entrevues d’étudiants en faveur du rapatriement de Khadr. En moins de quelques semaines, elle a réussi à enregistrer un peu plus de 150 personnes énumérant un total de 280 raisons en faveur du rapatriement. «Des entrevues ont également été faites dans la région du Témiscamingue, d’où je suis originaire», de mentionner la jeune fille, visiblement satisfaite de la concrétisation de son projet.

En plus de la vidéo et de la captation des entrevues, le groupe local d’Amnistie internationale a organisé des kiosques d’information afin de sensibiliser les étudiants à la cause du jeune prisonnier. «Les étudiants étaient très sensibles au rapatriement d’Omar Khadr. Ils ont donné de bonnes raisons pour que le Canada passe à l’action», de souligner la jeune militante.

Pour donner de l’impact à sa vidéo, Émilise Lessard-Therrien a décidé d’en remettre une copie au député fédéral de Marc-Aurèle-Fortin, Serge Ménard. La rencontre a eu lieu le 16 décembre dernier dans les locaux du collège Lionel-Groulx. «Je trouve ça très touchant que des jeunes se soient impliqués pour le rapatriement d’Omar Khadr. Ce sont les petits gestes qui comptent pour influencer le gouvernement conservateur», de mentionner Serge Ménard, visiblement enchanté de recevoir le document vidéo.

Le député a l’intention de montrer la vidéo à ses collègues du Bloc québécois. Dès que la Chambre des communes reprendra ses travaux, en février, la vidéo sera déposée au Parlement canadien.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top