- PUBLICITÉ -
225 000 $ en moins au budget de Lorraine

Le maire Ramez Ayoub lors du discours du budget 2014

225 000 $ en moins au budget de Lorraine

Avec le mois de décembre vient l’inéluctable discours du budget, dont une partie fut préalablement décidée à Québec, puisque l’Entente de partenariat fiscal et financier Québec-municipalités grevait le budget de la Ville de Lorraine de la somme de 250 000 $, sur un budget qui s’élèvera provisoirement à 14 663 205 $ pour l’année 2014.

Il s’agit donc d’une baisse de 2,53 % relativement au budget de l’année financière encourue, ce qui obligeait le conseil municipal à revoir la taxe foncière avec une augmentation de 0,01 $ du 100 $ d’évaluation, soit une hausse de 0,6752 $ à 0,6852 $.

La dette non consolidée au terme de l’exercice 2013 s’élève maintenant à 16 978 025 $, dont 3 031 090 $ sont imputables aux propriétaires riverains via les organismes intermunicipaux.

Notez qu’il y aura baisse de la taxe d’eau pour les plus écolos des Lorrains, mais une majoration pour les gros consommateurs, dont les familles nombreuses, puisque le minimum annuel passera de 225 000 à 175 000 litres par résidence.

On évalue à 42 % le nombre de résidants qui profiteront par ailleurs de cette baisse de tarification de 172 $ à 150 $. L’assainissement des eaux et la collecte des déchets domestiques augmenteront respectivement de 2 $ et 4 $ par contribuable. L’impact fiscal moyen total est estimé à 28 $ pour une résidence type de 364 900 $ sur le territoire lorrain.

Notez cependant un apport très positif du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire avec une subvention de 1 306 650 $ pour des réfections en surface et souterraines de cinq rues, nommément De Charmes ainsi que de la côte de Moselle, aussi les rues Fontenay et Neufchâteau et le boulevard Prince‑Val.

Le plan d’investissement triennal pour les années 2014, 2015 et 2016 s’élèvera à 3 352 000 $ avec de grands projets à venir.

On travaillera par ailleurs sur les conduites sanitaires sur la rue d’Aigremont et la réfection de ponceaux sur le boulevard Montbéliard. Notez également qu’on stabilisera les berges du ruisseau Dominique-Juteau, dont avait fait grand cas le candidat à la mairie Martin Lacasse.

De plus grands projets sont dans les cartons de la Ville de Lorraine, dont la construction d’une résidence pour personnes âgées voisine du domaine Garth, ainsi que le remplacement du désuet centre commercial par quatre bâtiments de la firme First Capital.

La sécurité publique, les parcs et espaces verts, mais également la transparence dans l’administration, ont nourri le discours du maire Ramez Ayoub, lequel ne manquait pas de remercier les conseillers Jean Comtois et Chantal Lehoux, ainsi que le directeur général Christian Schyburt et la directrice des Services financiers et trésorière, Manon Tremblay.

Le maire n’avait que de bons mots pour les employés des services municipaux et leurs directeurs dans un discours qui faisait encore une fois appel à la transparence, puisque tous ces renseignements, ainsi que la liste des contrats municipaux totalisant 25 000 $, se retrouvent sur le site Internet de la Ville de Lorraine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top