- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Sauvetage spectaculaire d’un travailleur enseveli dans le sable

Un sauvetage spectaculaire a eu lieu, jeudi dernier, dans la cour de l’entreprise Demix Béton, de Saint-Eustache, alors que des dizaines de secouristes ont mis plus de sept heures à retirer un travailleur enseveli dans une immense benne de sable.

Vers 11 h 30 en matinée, les services d’urgence composés de pompiers, policiers et ambulanciers locaux ont été appelés sur les lieux pour extraire un travailleur de 47 ans descendu au fond d’un gigantesque réservoir parce que l’alimentation en sable avait été coupée par un ennui mécanique.

Pour une raison plutôt obscure, la machine se serait remise en marche et le sable a aussitôt commencé à ensevelir l’homme, des pieds jusqu’à la tête. À chaque mouvement, le travailleur risquait de s’enfoncer davantage comme s’il se retrouvait dans des sables mouvants.

L’un de ses compagnons de travail a été en mesure de le dégager jusqu’au thorax en attendant l’arrivée des secours. L’opération de sauvetage a été complexe, car l’immense benne de sable est alimentée par un convoyeur qui fait en sorte que la structure est équivalente à la hauteur d’un immeuble de sept étages.

Un service 9-1-1 sans vitesse à Oka

Saviez-vous qu’il existe un service 9-1-1 pour les citoyens de la Municipalité d’Oka? Contrairement à la croyance populaire des gens des environs, le service existe depuis près de quatre ans et a pour mandat de répondre aux différents appels des citoyens de la Municipalité.

Pour Kimberly Labrecque, veuve de Fabien Guindon, décédé à la suite d’un accident de travail, il apparaît évident que les citoyens d’Oka, les employés municipaux et plusieurs intervenants ne connaissent pas l’existence du service 9-1-1 à l’intérieur d’Oka. «Lors de l’accident de Fabien, les gens ont appelé à la Municipalité pour demander de l’aide», dit-elle, précisant que le rapport d’enquête a démontré que le temps entre l’accident et l’arrivée des secours dépassait la limite québécoise acceptée.

Pour remédier à cette situation, Mme Labrecque a pris le bâton du pèlerin et a décidé de se battre pour faire connaître l’existence du service.

93e Guignolée des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache

Les Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache invitent la population à donner temps et denrées, le samedi 6 décembre prochain, dans le cadre de leur 93e guignolée annuelle. «C’est la plus importante activité du conseil 1813», affirme Jean-Luc Filiatrault, grand chevalier.

Chaque année, ce sont plus de 400 bénévoles qui permettent de recueillir les dons alimentaires et monétaires des Eustachois. Solidaires, les scouts de Saint-Eustache, des élèves des écoles primaires et secondaires de la municipalité et les pompiers se joignent aux Chevaliers de Colomb pour cette activité.
«Nous sommes toujours touchés par la pauvreté des familles et des enfants de notre communauté, soutient M. Filiatrault. Voir un sourire sur leur visage lors de la remise des paniers de Noël nous procure une grande satisfaction.»

Sous la présidence d’honneur de Jean-Jacques Cyr, mentor du Groupe Cyr, la collecte des denrées se déroulera donc le samedi 6 décembre dès 9 h 30. Les bénévoles sont invités à se présenter à la salle des Chevaliers de Colomb, située au 109, rue Saint-Nicolas, à 8 h 30. Café et rôties seront servis.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top