- PUBLICITÉ -
Une permanence à temps plein

(Photo Michel Chartrand)

Une permanence à temps plein

Nouvelle entente de travail pour les pompiers de Blainville

La Ville de Blainville et la section locale 501-Pompiers TUAC viennent de conclure une nouvelle entente de travail qui arrivera à échéance en décembre 2011. «C’est avec beaucoup de plaisir que nous procédons à la signature d’un nouveau contrat de travail avec nos pompiers. Il s’agit de la conclusion d’une belle négociation de plusieurs mois, une démarche dont tout le monde sort gagnant, et particulièrement les citoyens de Blainville», se réjouit le maire François Cantin.

Cette nouvelle entente de travail se traduit par un accroissement du nombre d’heures de permanence à la caserne et l’ajout de nouveaux pompiers permanents. «Il faut savoir que le fait d’avoir une équipe de pompiers réguliers représente la poursuite logique de nos efforts pour augmenter la sécurité dans notre ville», de rappeler le maire.

En plus de l’augmentation des heures de présence en caserne, la nouvelle entente a pour effet de faire passer de 20 à 80 le nombre de pompiers réguliers, lesquels auront un horaire de travail de 38 heures par semaine. «C’est une excellente nouvelle pour la population, mais aussi pour plusieurs pompiers qui travaillent passionnément pour la Ville depuis de nombreuses années», de préciser le président du syndicat des pompiers de Blainville, Sol Drapeau.

Concrètement, la nouvelle entente de travail a pour objectif d’implanter la garde en caserne. Ceci a pour impact d’améliorer la rapidité d’intervention des pompiers. «Nous avons mis sur pied une équipe de direction faisant notamment passer cette équipe de trois à six personnes, avec l’addition de deux personnes dédiées à la prévention, la première responsabilité, à notre avis, en matière de lutte aux incendies», de décrire Alain Portelance, président de la commission de la sécurité et conseiller municipal.
«Ce fut une négociation de plus d’un an avec l’employeur, pour arriver à une entente qui est perçue comme un excellent signal envoyé par la Ville à nos membres», de préciser le président du syndicat.

Selon le maire de Blainville, la nouvelle entente aura sûrement des impacts positifs sur les finances des citoyens. «Nous sommes en mesure de penser que ce nouveau déploiement des pompiers aura un effet sur l’évaluation du risque des dommages causés par les incendies. Nous pensons que les compagnies d’assurances pourraient revoir, à la hausse, la cote actuellement accordée à Blainville. Nos concitoyens peuvent ainsi espérer des baisses de prime», estime François Cantin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top