- PUBLICITÉ -
Train et autobus: «L’offre n’est pas suffisante»

(Photo Michel Chartrand)

Train et autobus: «L’offre n’est pas suffisante»

Déséquilibre des ressources dans les Basses-Laurentides

Avec un ratio considéré comme étant le plus élevé au Québec, soit 550 voitures pour 1 000 habitants, la MRC de Thérèse-De Blainville souffrirait d’un rapport d’inégalité marquant avec les autres régions du Québec.

«Le gouvernement ne développe plus le réseau de transport en commun, dans la région, alors que la demande croît constamment: que reste-t-il comme solution aux travailleurs? Prendre leur voiture pour aller augmenter la congestion sur les autoroutes», de commenter la députée adéquiste de Groulx, Linda Lapointe.

Selon la députée sortante, la gare Sainte-Thérèse afficherait complet tant au niveau des places de stationnement que celles disponibles dans les wagons, et ce, dès 6 h 25 le matin.
«Pourtant, il existe des solutions à cette problématique, telle une voie de contournement qui permettrait aux trains de se croiser, de souligner cette dernière. Mais, avant tout, il faut avoir la volonté politique et le désir profond de changer les choses. Il faut également s’assurer que nos autoroutes répondent aux automobilistes. Le parachèvement des autoroutes 13 et 19 doit absolument se réaliser. N’oublions pas qu’un nombre important de résidants de mon comté doivent emprunter ces autoroutes chaque jour.»

Et Mme Lapointe de continuer: «Nous savons que l’offre n’est pas suffisante face à la demande. La congestion, le soir, est devenue majeure dans les rues de Sainte-Thérèse.»

Quant aux autres solutions proposées, soit une voie réservée pour les autobus sur l’autoroute 15 (près du pont Gédéon-Ouimet), Mme Lapointe précise que ces «petits bouts routiers réservés» ne s’avèrent pas suffisants.

Hausse de l’offre

Si la promesse du gouvernement Charest de hausser l’offre pour les trains de banlieue et une augmentation des places de stationnement incitatif semble a priori une bonne nouvelle, cette annonce laisse cependant la députée déconcertée.
«264 000 places supplémentaires par semaine pour le train et 10 000 places de stationnement incitatif: trouvez l’erreur! De plus, la ministre des Transports, Julie Boulet, a dernièrement annoncé de nouvelles mesures de l’amélioration du transport en commun nettement insuffisantes, mais surtout pour notre comté. Pourquoi ne pas avoir inclus l’offre de Jean Charest dans cette annonce? Si vraiment les libéraux étaient préoccupés par la situation, ils auraient agi avant d’entrer en campagne électorale», exprime Linda Lapointe. «Le gouvernement Charest n’a toujours pas compris la méthode de la carotte et du bâton: pour changer les comportements des citoyens, la carotte doit être plus avantageuse que le bâton. Présentement, pour la majorité des citoyens, la congestion routière est un moindre mal, comparé au mauvais service du transport en commun.»

La petite fille du coin

Terminant sa conférence de presse sur une note plus intimiste, l’adéquiste en lice pour le comté de Groulx a rappelé qu’elle demeurait la meilleure candidate pour la région.
«Les gens disent qu’ils m’aiment et qu’ils restent prêts à m’encourager. Vous savez, je suis une figure connue dans la région. J’ai vécu toute ma vie ici et les gens se souviennent de moi, petite fille, lorsque j’aidais mes parents dans leur épicerie. Oui, je suis la meilleure candidate dans le comté de Groulx», de conclure cette dernière, confiante.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top