- PUBLICITÉ -
L’Équipe St-Jean maintiendra le taux de taxation

(Photo Yves Déry)

L’Équipe St-Jean maintiendra le taux de taxation

Boisbriand

Dans l’une des dernières semaines de la campagne électorale municipale à Boisbriand, l’Équipe Sylvie St-Jean a formulé une demi-douzaine d’engagements en vue de convaincre la population de la réélire à la table du conseil municipal, le 1er novembre prochain.

Si elle ne s’est pas engagée sur l’ensemble du compte de taxes, étant donné les diverses quotes-parts qu’elle doit assumer via des organismes qu’elle ne contrôle pas pleinement, comme la régie de police et d’autres organismes régionaux et métropolitains, l’Équipe St-Jean s’est engagée à maintenir le taux d’imposition à 0,78 $ du 100 $ d’évaluation foncière. «Un taux qui devient plus profitable qu’ailleurs quand on réalise l’ensemble des services que reçoivent nos citoyens», affirme la candidate du district Labelle, Chantal Pilon.

Reprenant une formulation connue, mais qu’elle a toutefois qualifiée d’engagement ferme, la candidate assure que le taux de taxe foncière demeurera à un niveau qui va respecter la capacité de payer des contribuables.

Autre engagement pris également par la mairesse sortante et son équipe: demander au gouvernement du Québec et à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) la réalisation rapide du projet de la gare de train de banlieue à Boisbriand, plus précisément au Faubourg, à mi-chemin entre le Centre d’excellence Rousseau Sport et le Costco. Le projet, évalué à 200 000 $, fait partie du plan triennal d’immobilisation de l’AMT et est prévu depuis plusieurs années au projet du Faubourg Boisbriand.

Dans un autre ordre d’idées, Sylvie St-Jean se dit désolée de la désinformation effectuée par certaines personnes à propos du Faubourg. «La partie commerciale du Faubourg ne coûte rien à la Ville: le déneigement, la tonte de gazon, l’entretien des rues commerciales et l’enlèvement des ordures sont à la charge de Faubourg Boisbriand», rappelle-t-elle, soulignant que le projet génère, en 2009, des revenus de 4,6 millions de dollars et qu’une fois à terme, il permettra à la Ville d’engranger des revenus de taxation de l’ordre de 10 millions de dollars par année. «Nous avons grandi et nous allons continuer de grandir avec le Faubourg. Qu’elles soient résidentielles, commerciales ou industrielles, nous souhaitons voir toutes ses zones de développement émerger», a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, le conseiller sortant du quartier Desjardins, Mario Lavallée, a fait part de l’intention de son équipe de faire l’acquisition d’un système d’appels automatisé en vue d’améliorer les communications avec la population, notamment en cas de travaux urgents à faire dans un secteur donné ou pour lancer un avis d’ébullition d’eau, par exemple. «En 2009, la technologie nous permet de profiter d’outils très sophistiqués qui permettent, en quelques minutes, de rejoindre toutes les résidences inscrites à notre registre», dit-il. De son propre aveu, le recours aux panneaux électroniques, même si le nombre de ceux-ci sera augmenté, n’est pas efficace dans de telles situations.

Finalement, l’Équipe St-Jean entend poursuivre et étendre la desserte de son taxibus, devant les succès obtenus par le projet pilote, et une administration St-Jean continuerait les activités du Samedi de la mairesse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top