- PUBLICITÉ -
La Coalition veut voir l’étude d’opportunité de la ministre

La Coalition veut voir l’étude d’opportunité de la ministre

Parachèvement de l’autoroute 19

Deux ans après l’annonce de la ministre des Transports, Julie Boulet, pour une étude d’opportunité sur les solutions à apporter afin de régler le problème de la congestion routière, la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 lui demande de la rendre publique sans autre délai.

«Il y a longtemps que nous faisons preuve de patience et de compréhension. Mais les automobilistes, comme les citoyens et les entreprises, n’en peuvent plus et réclament une solution concrète», a expliqué le président de la Coalition et maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, lors d’une conférence de presse en plein air, à l’angle de la route 335 et du boulevard Adolphe-Chapleau.
«Nous savons, a ajouté le maire, que cette étude d’opportunité est complétée et qu’elle est sur le bureau de la ministre. On nous avait promis les résultats à l’automne 2008, mais il y a eu les élections. On nous a dit au printemps 2009. La ministre doit déposer maintenant cette étude. Nous sommes convaincus qu’elle aura des conclusions favorables pour soulager la congestion routière dans laquelle sont prisonniers, tous les jours, plus de 60 000 automobilistes.»

Soulignant la présence des maires de Lorraine, Boniface Dalle-Vedove, et de Sainte-Anne-des-Plaines, Catherine Collin, ainsi que du conseiller municipal de Laval, Pierre Cléroux, le président de la coalition a poursuivi ainsi: «Ce n’est pas juste un projet local. C’est un projet régional. Nous devons passer à l’étape suivante, soit une étude d’impact et une étude de faisabilité du parachèvement. Nous voulons une intégration, dans le projet, d’une voie réservée pour le transport collectif avec un stationnement incitatif à Bois-des-Filion, afin d’amener les usagers jusqu’à la station de métro Cartier, à Laval.»

La congestion routière quotidienne est problématique, mais la situation va s’envenimer de façon encore plus marquée au cours des prochaines années. Les projections de l’Institut de la statistique du Québec indiquent en effet que la couronne nord de Montréal va connaître la croissance démographique la plus importante du Québec au cours des 16 prochaines années. Du simple au triple par rapport à l’ensemble du Québec (9,3 % à 28,8 %).

Ce phénomène se fait déjà sentir. Selon les plus récentes études du ministère des Transports, l’augmentation des pertes de temps, depuis cinq ans, est de 50 % plus importante sur la couronne nord que partout ailleurs dans la région métropolitaine. Le temps d’attente moyen quotidien y est maintenant de 31,6 minutes.

Questionné à savoir si d’autres actions allaient être entreprises par la coalition, le maire Larocque a répondu: «Cette conférence de presse est couverte par les médias nationaux. Nous allons laisser la ministre en prendre connaissance. Elle a bien fait de commander l’étude d’opportunité. Elle doit juste la déposer. Nous sommes prêts à travailler avec les gens du ministère des Transports. Nous voulons entendre ce qu’ils ont à proposer.»

Le maire a terminé ainsi: «S’ils ne bougent pas rapidement, nous allons utiliser tous les moyens légaux pour nous faire encore entendre. Nous en avons déjà fait la preuve avec nos citoyens. Avec l’envoi massif de cartes postales et d’appels téléphoniques au ministère, on nous a suppliés d’arrêter les moyens de pression. La vraie démocratie, ce sont les citoyens qui l’exercent.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top