- PUBLICITÉ -
800 personnes plaident en faveur du parachèvement de la 19

Une idée de ce à quoi pourrait ressembler le parachèvement souhaité de l’autoroute 19, à la hauteur de Bois-des-Filion.

800 personnes plaident en faveur du parachèvement de la 19

Mobilisation monstre à Bois-des-Filion

Le Chalet des citoyens de Bois-des-Filion était plein à craquer, lundi soir dernier, alors que 800 personnes avaient répondu à l’invitation pour une réunion de mobilisation de la part du maire filionois et président de la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19, Paul Larocque.

La salle peut normalement contenir 300 personnes. Le maire Larocque en attendait une centaine. Si 800 personnes ont pu s’entasser comme des sardines, plusieurs autres citoyens ont rebroussé chemin, faute de place, mais non sans avoir signé à l’entrée du chalet le registre d’appui à la Coalition. «C’est largement au-dessus de nos attentes. Nous savons que nous avons la population avec nous», de dire le maire après le rassemblement.

Lors de son entrée en matière, le maire Larocque a déclaré à l’assemblée: «En 2006, nous avons formé notre coalition. Nous avons eu certaines difficultés à rencontrer le ministre des Transports pour faire comprendre la nécessité de réaliser le projet. C’est vraiment à la suite de la mobilisation des citoyens qui avaient fait des appels et envoyé des cartes postales au ministère que nous avons réussi à avoir notre audience. C’est vous qui avez le pouvoir.»

Au printemps 2007, la ministre des Transports, Julie Boulet, est venue annoncer l’injection de 6,5 millions de dollars pour l’aménagement de deux bretelles. «Le petit bouchon au nord du pont a été réglé, dit le maire, il reste encore le gros bouchon au sud du pont. La ministre a aussi lancé une étude d’opportunités pour le parachèvement de l’autoroute 19, dont nous attendons les résultats en décembre.»

Les citoyens présents ont pu visionner une courte présentation en trois dimensions de ce que serait le parachèvement souhaité de l’autoroute 19 à la hauteur de Bois-des-Filion. L’autoroute serait à quatre voies avec une voie réservée au transport collectif. À la sortie du pont Athanase-David élargi, un tunnel passerait sous le boulevard Adolphe-Chapleau alors qu’une bretelle d’accès dans ce même tunnel mènerait à un carrefour giratoire, sans feu de circulation, pour passer à l’ouest ou à l’est sur le boulevard Adolphe-Chapleau.

Seraient également aménagés un stationnement incitatif de 900 places et un terminus d’autobus pour se rendre vers la station de métro Cartier à Laval. Sur le tunnel, on a pensé à ériger un parc avec une vaste plantation d’arbres, au bout duquel il serait possible de recréer le centre-ville qui a été complètement rasé pour l’avènement d’une autoroute qui n’est toujours pas là quelque 36 années plus tard.

Cette présentation, chaudement applaudie par l’assemblée, est accessible sur le site Internet de la Ville de Bois-des-Filion. Les résidants sont invités à signer le registre d’appui à l’hôtel de ville et à la bibliothèque de la municipalité. Un autre registre est également disponible à l’hôtel de ville de Lorraine.

Dans la salle, les gens s’exprimaient au micro: «Je demeurais sur la 40e Avenue qui n’existe plus. Il y avait des arbres. J’aime votre plan. C’est plein de bon sens votre affaire», a dit M. Vendetti. «C’est extraordinaire d’avoir pensé à refaire le centre-ville», a ajouté M. Morin, lui aussi exproprié.

Le maire Larocque a exprimé le souhait que chaque citoyen demande à tous les candidats de la présente campagne électorale si le parachèvement de la 19 fait partie de leurs engagements.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top