- PUBLICITÉ -
L’angélique Marie-Hélène Fortin partage son amour de la musique

L’angélique Marie-Hélène Fortin partage son amour de la musique

La violoniste de Mes Aïeux visite l’école Alpha

Les 107 élèves du programme régional de formation musicale intensive de l’école Alpha de Rosemère ont reçu, le 18 mars dernier, dans le cadre d’une journée culturelle et éducative, la visite très attendue de la violoniste et chanteuse Marie-Hélène Fortin, du groupe québécois néo-traditionnel Mes Aïeux.

C’est à titre de chef d’orchestre honoraire de la campagne de financement 2009-2010 de la Fondation Viva Musical’pha que celle qui incarne l’ange du coloré et bien connu septette est passée dans l’établissement d’enseignement primaire.

La pause professionnelle que s’est récemment accordée le groupe Mes Aïeux permet justement à Marie-Hélène Fortin de se consacrer à ce genre d’activité qu’elle juge extrêmement épanouissante.

Elle a raconté avec une expression spontanée son expérience d’instrumentiste et d’interprète au groupe de petits musiciens en herbe de la 3e à la 6e année, qui s’est montré attentif et vivement intéressé en lui posant des questions pertinentes.

Elle trouve exceptionnelle la chance dont disposent ces écoliers de recevoir une telle formation musicale de manière collective. «J’ai eu l’occasion de suivre des cours privés dès l’âge de 4 ans jusqu’à l’âge de 12 ans, mais j’aurais tellement aimé pouvoir partager mon engouement pour la musique avec d’autres enfants de mon âge, car j’étais très timide à l’époque», a exprimé en entrevue la violoniste originaire du Saguenay avant de s’adresser aux élèves.
«Ils bénéficieront de leur apprentissage toute leur vie, qu’ils deviennent ou non de grands virtuoses», a insisté Marie-Hélène Fortin.
«Moi, c’est ma grand-mère paternelle qui m’a offert mon premier violon et je lui en suis encore reconnaissante aujourd’hui. La musique est un précieux cadeau», a-t-elle confié.

Au cours de sa présentation, Marie-Hélène Fortin a notamment expliqué aux élèves de l’école Alpha à quelles sources d’inspiration folklorique s’abreuve la formation Mes Aïeux, citant en exemple la légende de la Chasse-Galerie évoquant le triste pacte que des bûcherons de l’Outaouais ont conclu avec le diable pour quitter leur campement en canot volant et aller passer la veillée du jour de l’An avec leurs familles.

Pour bien leur faire comprendre la notion d’arrangement musical, Marie-Hélène Fortin leur a fait entendre deux versions différentes de Descendus au chantier, la chanson de Mes Aïeux à laquelle a donné naissance ce conte québécois, soit l’originale a cappella et le nouvel habillage reggae enregistré en concert.

Du funklore

La violoniste a aussi entretenu son jeune auditoire sur la nature joviale de la musique de Mes Aïeux et du concept que le groupe a développé depuis ses débuts en 1996. «En réalité, ce n’est pas le folklore que nous chantons et jouons, c’est le funklore», a démystifié la conjointe de Stéphane Archambault, un des sept membres de Mes Aïeux.

Pour la présidente de la Fondation Viva Musical’pha, Viviane Ellis, Marie Hélène Fortin était la porte-parole tout indiquée pour la campagne de financement de l’organisme. «Artiste accomplie et passionnée, elle n’hésite pas à endosser des causes sociales et environnementales. Elle est entre autres membre d’Équiterre, porteuse d’eau de la Coalition Eau Secours et ambassadrice de la Maison du développement durable. Quel bel exemple pour les élèves», a-t-elle témoigné.
«C’est avec une très grande générosité et une entière disponibilité que Marie-Hélène a accepté de tenir ce rôle», ajoute Mme Ellis. En plus d’avoir assisté à la générale du concert de Noël, en décembre dernier, et avoir accepté de rencontrer les 107 élèves ce mois-ci, Marie-Hélène Fortin assistera aux concerts de fin d’année, les 7 et 8 mai prochain.

Musiciens-partenaires recherchés

En tant que chef d’orchestre d’honneur de la campagne de financement de la Fondation Viva Musical’pha, la violoniste offrira l’occasion à des donateurs ou commanditaires de l’organisme de devenir musicien-partenaire de l’orchestre symbolique du programme de formation musicale intensive de l’école Alpha. Les musiciens-partenaires auront la possibilité de choisir l’instrument qui portera leur nom ou celui de leur entreprise. Il existe cinq différentes catégories de dons ou commandites: Adagio (50 $ à 100 $), Andante (101 $ à 250 $), Allegro (de 251 $ à 500 $), Presto (de 501 $ à 1000 $) et Prestissimo (1001 $ et plus).

Les personnes souhaitant soutenir la Fondation Viva Musical’pha ont jusqu’au 31 mars prochain pour le faire, en composant le 450-621-2400, poste 3030, ou en écrivant à fondationmusicalpha@hotmail.com.

La campagne de financement favorisera l’achat de mobiliers spécialisés pour orchestre, de nouveaux instruments, de logiciels informatiques pour la classe de musique assistée par ordinateur et la participation d’élèves du programme musical à des camps musicaux d’été.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top