- PUBLICITÉ -
Victoire historique à Québec

(Photo Yves Déry)

Victoire historique à Québec

Soccer collegial AAA

Il va sans dire, une victoire de 2-0 contre les représentants du collège François-Xavier-Garneau, dimanche après-midi, est venue un peu effacer la déception des Nordiques d’avoir perdu le premier match à la maison, deux jours plus tôt. C’est qu’il s’agit d’une première pour l’équipe collégiale masculine de soccer AAA du collège Lionel-Groulx, qui n’avait jamais fait mieux qu’un match nul contre les Élans.

 

Il va sans dire, une victoire de 2-0 contre les représentants du collège François-Xavier-Garneau, dimanche après-midi, est venue un peu effacer la déception des Nordiques d’avoir perdu le premier match à la maison, deux jours plus tôt. C’est qu’il s’agit d’une première pour l’équipe collégiale masculine de soccer AAA du collège Lionel-Groulx, qui n’avait jamais fait mieux qu’un match nul contre les Élans.

C’est seulement avec 12 joueurs que les Nordiques se sont présentés à Lac-Beauport. «On peut dire que ç’a été un travail d’équipe incroyable», raconte l’entraîneur des Nordiques, Armando Melo, qui désire mettre en évidence la performance de son gardien de but Raphaël Bélanger Vaillancourt. «C’est sans contredit la vedette du match. Il a fait des arrêts miraculeux qui ont gardé notre équipe dans le match, en tout début de rencontre, car FX était très fort.»

Tout au long de la rencontre, les arrêts de Bélanger Vaillancourt ont permis de préparer de bons jeux pour les Nordiques. «Lorsque les joueurs récupéraient le ballon, nous réussissions à créer un certain danger. Nous remarquions que nos adversaires étaient un peu plus hésitants», raconte Melo.

C’est le défenseur Nicholas Ouellet qui a ouvert la marque. Le vétéran a compté son premier but dans l’uniforme des Nordiques. Le deuxième but a été l’œuvre de Karim Ächarid, qui a profité d’un coup franc en début de deuxième demie. «Ç’a jeté une douche d’eau froide sur Québec et FX n’a plus jamais été la même équipe.»

Melo ne le cache pas, l’absence du meilleur attaquant des Élans, Patrice Dion, qui a été suspendu pour un match à la suite d’une rencontre contre le collège Champlain, a pu aider les Nordiques, dimanche. «C’était un très gros morceau qui manquait à FX-Garneau. Mais, comme nous n’avions pas Maxime Leconte, alors ça balançait», rappelle l’entraîneur-chef des Nordiques qui tient à souligner le travail du milieu de terrain recrue Keven Perreault et des défenseurs Antoine Gosselin et Dominic Martella également artisans de cette victoire historique. «Keven et Antoine ont fait un très gros travail en plus de notre pilier en défense, Dominique Martella, qui a connu son meilleur match.»

Une défaite pour commencer

Pour amorcer leur saison à domicile, vendredi soir, les Nordiques n’ont pu arracher la victoire au collège Dawson qui l’a emporté 4-2.

Pour pallier plusieurs absences dues aux fins de saison des ligues du circuit civil, Armando Melo a dû faire appel à cinq joueurs de l’équipe AA, dont le gardien Marc-André Farhand. «C’est sûr qu’il était nerveux avant le match, mais il s’en est bien tiré, souligne Melo. L’équipe a quand même bien fait, mais c’était difficile face à une formation aguerrie comme Dawson. Ils nous ont eus à l’usure

Les joueurs de Dawson ont été les premiers à ouvrir la marque, mais Alexandre Alivojvodic a marqué le premier but de la saison des Nordiques, à la 25e minute de jeu, pour créer l’égalité. Karim Ächarid a ensuite permis aux Térésiens de prendre les devants avant la fin de la première demie. «Le message à la mi-temps était de rester concentré et de ne pas commettre de graves erreurs pour entraîner Dawson à prendre plus de risques», relate Melo.

De retour sur le terrain en deuxième demie, les choses ne se sont cependant pas déroulées comme prévu puisque Dawson a égalé la marque dès la première minute. «Le vent a tourné. Dawson a repris confiance et a pu compter deux autres fois avant la fin de la rencontre», résume l’entraîneur.

Malgré la défaite, Melo était encouragé par ce qu’il avait vu sur le terrain. «C’est sûr que c’est frustrant de perdre notre premier match local, mais il y a eu beaucoup de bonnes choses. Les gars mettaient bien en application ce que nous faisions à l’entraînement et leur connaissance des rôles de chacun augure bien pour les prochains matchs», dit-il.

Vendredi soir, les joueurs de Lionel-Groulx affrontaient ceux du collège Sainte-Foy, au parc Ducharme. Ils seront ensuite les invités du collège John-Abbott dimanche.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top