- PUBLICITÉ -
Une entrée réussie pour la formation canadienne

Une entrée réussie pour la formation canadienne

(N.D.L.R.) - C’est le début des compétitions, à Vancouver. Les premières parties ont eu lieu et les athlètes se côtoient tous dans le village olympique. La cerbère de Boisbriand, Charline Labonté, nous raconte le début de ses Jeux. Le texte a été écrit mercredi matin, avant la partie contre la Suède.

Comment ça va au Québec? Ici, c’est vraiment super!

La semaine passée, nous avons eu la chance de participer à la cérémonie d’ouverture. C’était bien évidemment la plus belle que j’aie vue et vécue jusqu’à maintenant. Pouvoir parader ici, devant une foule canadienne, est une expérience vraiment hors du commun. Comme nous étions le dernier pays à entrer dans le stade, la foule était en délire et cela nous a fait vivre des émotions extraordinaires. J’étais par la suite assise avec l’autre gardienne de la formation, Kim Saint-Pierre, ainsi que Caroline Ouellette et la jeune Marie-Philip Poulin. Nous avons eu beaucoup de plaisir, pris des photos et filmé le tout.

Quelques jours après, entre les périodes de notre premier match contre la Suisse, nous suivions les exploits de Jennifer Heil et Alexandre Bilodeau. Nous sommes tellement fières de lui et de sa remarquable médaille d’or. J’ai eu la chance de le croiser et le féliciter dans le village, il y a quelques jours.

Les joueurs de la LNH arrivent

Les joueurs de la Ligue nationale de hockey sont maintenant arrivés dans le village. Pas nécessaire de dire qu’ils font fureur partout où ils vont. Les Ovechkin, Crosby, Iginla, et même Gretzky paradent à leur guise. Kim et moi avons rencontré Jaroslav Halak, mardi soir. Nous lui avons dit que nous étions gardiennes et grandes fans du Canadien et de lui. Il nous a répondu: «Qui, moi?», comme si ça le surprenait. Il est timide mais très gentil.

Le tournoi olympique

On a déjà joué deux parties depuis la semaine dernière. Comme vous devez le savoir, ce furent des matchs un peu faciles. Les pays européens n’ont pas encore le financement et support que nous avons ici, au Canada.

Les sports masculins prennent malheureusement beaucoup plus de place que les sports féminins. Nous jouons cet après-midi (le 17 février) contre la Suède. Nous nous attendons à une meilleure opposition de leur part. Leur gardienne de but Kim Martins est l’une des meilleures au monde depuis son entrée sur la scène internationale à l’âge de 14 ans. Elle a gagné des matchs par elle-même dans le passé, donc nous devrons être prêtes. À toutes nos parties, les estrades sont remplies à pleine capacité. La foule est vraiment fantastique et l’ambiance est fameuse. Je n’ai jamais vécu quoi que ce soit de semblable auparavant.

C’est dur de s’imaginer comment ce sera durant la finale, mais on se croise les doigts, bien entendu!
À la semaine prochaine.

Quand ces lignes ont été écrites, la formation canadienne avait obtenu deux victoires dans le tournoi, contre la Suisse et la Slovaquie.
(Propos recueillis par Mathieu Chouinard)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top