- PUBLICITÉ -
Un hiver timide pour les sportifs

Selon les responsables du Parc du Domaine-Vert, la pratique de la raquette est en recrudescence.

Un hiver timide pour les sportifs

Activités hivernales

Pour les amoureux d’activités hivernales, les faibles précipitations de neige qu’on a eues jusqu’à maintenant auront eu des impacts sur la pratique des différents sports. Ski de fond, patin à glace et raquette auront été partiellement mis de côté par les adeptes de ces activités, les conditions de pratique étant forcément plus difficiles.

Au Parc du Domaine-Vert, à Mirabel, où l’on retrouve plusieurs kilomètres de pistes de ski de fond et des sentiers de raquette, la clientèle s’est quand même déplacée pour prendre un grand bol d’air. «Toutes nos pistes sont ouvertes», assure Jacques Blais, responsable des activités de plein air au parc.

Ouvert à partir de la mi-décembre pour recevoir les adeptes de sports hivernaux, le responsable du Parc du Domaine-Vert a observé une variation dans les sports pratiqués par la clientèle. «Nous avons eu beaucoup plus de gens qui sont venus pratiquer la raquette. C’est un phénomène qu’on observe depuis quelque temps», dit-il, indiquant que la pratique de la raquette permet de pallier le manque de neige, ce qui est moins évident pour le ski de fond.

Selon le responsable des activités de plein air au Parc du Domaine-Vert, le parc devrait avoir reçu entre 150 et 160 centimètres de neige, en moyenne, à pareille date. Cette année, toutefois, en date du 20 février, le parc avait reçu 100 centimètres de neige. «Nos groupes scolaires ont été au rendez-vous cette année», ajoute-t-il, indiquant que les sports alternatifs auront permis de maintenir un achalandage sur le site.

Pour ce qui est du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, les responsables ont dû s’adapter aux faibles précipitations de neige et aux températures plus douces qu’à l’habitude. En début de semaine, le parc n’était en mesure d’ouvrir que partiellement certaines pistes pour le ski de fond. Il a fallu fermer le sentier sur la rivière et la patinoire. «Ça fait quelques années que le manque de neige complique la pratique des activités d’hiver. On doit s’adapter», explique Isabelle Mathieu, responsable des communications.

Pour le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, la situation, si elle provoque une baisse de la clientèle, n’a pas d’impact sur le budget de fonctionnement de l’installation. «Nous recevons un budget fixe de la Ville de Laval pour notre financement. Ça nous permet de ne pas subir de pertes à cause de la température», explique Isabelle Mathieu.

Notons que le Parc du Domaine-Vert devrait terminer ses activités hivernales vers le début du mois d’avril. Pour ce qui est du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, il ne reste qu’une semaine pour profiter des installations.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top