- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Richelle Grégoire Legault et Marilyse Roy Viault remportent le bronze

Championnat canadien de basketball collégial

Deux joueuses des Blues du collège Dawson, la Térésienne Richelle Grégoire Legault et la Mirabelloise Marilyse Roy Viault ont fait plus que représenter le Québec au championnat canadien de basketball collégial AAA, qui se déroulait à l'Université de la Colombie-Britannique Okanagan, à Kelowna. En effet, les Blues de Dawson ont remporté le bronze, une première médaille pour le collège depuis 1980.

Les Blues se sont qualifiées pour cet évènement sportif d’envergure nationale après avoir eu raison des Dynamiques du cégep Sainte-Foy, 76 à 69, décrochant le titre de championnes provinciales pour une deuxième année d’affilée. L’équipe a terminé la saison régulière au deuxième rang du classement général, avec 17 victoires et trois défaites en 20 parties.

La joueuse de Sainte-Thérèse, Richelle Grégoire Legault, raconte que l’an dernier, son équipe avait terminé quatrième à ce même championnat. «Tout au long de la saison, notre objectif était de gagner le championnat national, mais nous n’avons pas joué comme nous le souhaitions. Ça ne s’est pas passé comme nous le voulions. Nous n’étions pas vraiment contentes de gagner le bronze», indique la joueuse de 18 ans.

Les Blues ont remporté leur premier match 79 à 75, aux dépens du Lethbridge College de l’Alberta. La formation s’est ensuite inclinée devant le Mount St-Vincent University d’Halifax, 60 à 48. Elle a ensuite gagné les deux rencontres suivantes, 62 à 57 contre le UBC Okanagan et 67 à 61 contre le Sheridan College de l’Ontario. «Le Collège Dawson n’avait pas remporté de médaille depuis l’or décroché en 1980, nous a dit notre entraîneuse», fait savoir Richelle Grégoie Legault, qui occupe la position de poste.

D’un point de vue personnel, Richelle ne se dit pas fière d’elle-même. «J’aurais voulu faire plus. J’étais trop stressée. C’était le premier gros évènement du genre en basket auquel je participais», souligne l’étudiante en première année en sciences humaines. À la suite du championnat provincial, elle a par ailleurs été nommée joueuse de l’équipe étoile.

Sa coéquipière mirabelloise, Marilyse Roy Viault, confirme que son équipe visait la médaille d’or. «Je pense que nous n’étions pas prêtes. Il y avait l’émotion, le stress», rappelle-t-elle.
Également poste, la joueuse de 18 ans précise que la formation comptait six recrues. «Nous nous sommes beaucoup améliorées au cours de l’année. C’était nouveau pour nous. Je crois que nous avons manqué de préparation mentale», estime l’étudiante en première année.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top