- PUBLICITÉ -
Que les vraies Nordiques se lèvent!

(Photo Yves Déry)

Que les vraies Nordiques se lèvent!

Hockey féminin

Il y a deux clubs de hockey féminin des Nordiques du collège Lionel-Groulx qui se sont présentés sur les surfaces glacées québécoises, la fin de semaine dernière. La première équipe a remporté une très belle victoire de 5-3 contre le collège John-Abbott, vendredi, à force de travailler avec acharnement, tandis que la seconde équipe, qui ne voulait pas payer le prix, a été bafouée au compte de 8-0, dimanche, face au Titan de Limoilou.

Mais qui sont donc les véritables Nordiques? Que la vraie équipe se lève et fasse preuve de plus de constance…
«Lors de notre victoire, les filles ont très bien joué. Nous méritions de la gagner parce que les filles ont suivi le plan de match à la perfection. Elles ont travaillé, se sont données à pleine capacité et ont donc dominé leurs adversaires», explique l’entraîneur-chef des Nordiques, Daniel Laviolette, avec positivisme.

Puis, le pilote a ensuite abordé la partie cauchemardesque du dimanche. «Nous affrontions l’une des meilleures équipes de la Ligue, le collège de Limoilou, mais ce n’est pas une excuse. C’est une équipe que nous pouvons battre. De toute façon, il est toujours facile de se trouver des excuses, telles que les filles étaient fatiguées (et bien d’autres), mais ce n’est pas comme ça qu’on s’améliore. Les filles ne se sont pas présentées, point à la ligne», continue le pilote térésien.

C’est encore la gardienne de but Katelyn Taillon qui était d’office devant le filet des Nordiques, lors de leur triomphe. Elle a aussi vu de l’action contre Limoilou, elle qui fut appelée à relever Émilie St-Denis, après que cette dernière eut aggravé une blessure à la cheville qui l’afflige depuis un bon bout de temps déjà. Dans la victoire, Marylin Gagné et Valérie Labbé ont toutes deux réussi un doublé, alors que la meilleure pointeuse de l’équipe, Myriam Généreux a complété la marque.

Du renfort après les fêtes

Après avoir croupi dans les bas-fonds du classement de la Ligue de hockey féminin collégial AA du Québec jusqu’à la semaine dernière, les Nordiques ont poursuivi leur belle ascension au classement, grâce à leur succès contre John-Abbott. Détentrice d’une fiche de quatre gains et neuf échecs, la troupe de Daniel Laviolette trône actuellement au sixième échelon (voir la section «Statistiques» du journal pour plus de détails).

Cet essor pourrait sans doute se poursuivre après la période des fêtes, puisque les Nordiques aligneront alors trois nouvelles joueuses susceptibles de leur rendre de précieux services en deuxième moitié de saison. Il s’agit des défenseuses Véronique Ouimet-Desjardins, Julie Lessier-Courtemanche et de la gardienne de but Catherine Bouthillier. Daniel Laviolette a d’ailleurs confirmé qu’il y aurait un ménage à trois devant le filet des Nordiques, après Noël. «Nous nous préparons pour l’avenir parce que nous perdrons Katelyn Taillon, l’an prochain, et la présence de Catherine Bouthillier permettra à la blessure d’Émilie St-Denis de bien guérir», confie-t-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top