- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Polyvalente Sainte-Thérèse: Une fin de saison parfaite pour l’équipe de crosse

L’équipe de crosse au champ de la Polyvalente Sainte-Thérèse (PST) a surpris ses adversaires, en remportant les honneurs lors d’un tournoi organisé contre des formations scolaires de la région des Laurentides, le 3 juin dernier. En effet, les étudiants thérésiens ont triomphé in extremis, en finale, au compte de 9 à 8, contre les favoris du championnat, un groupe composé par des finissants de l’Externat Sacré-Cœur de Rosemère.

Les entraîneurs de l’équipe championne, Daniel Genest et Daniel Galarneau, se disent fiers des jeunes qu’ils accompagnent, mais plus particulièrement de leurs fils, instigateurs de la formation, Félix Genest et Marc-Alexandre Galarneau. L’équipe, nommée les Drakkars, était officiellement créée l’année passée, avec l’aide de la direction de la PST, qui a accepté le projet avec grand intérêt. Des footballeurs de l’école ont intégré l’équipe. Aujourd’hui, les jeunes s’entraînent sur le sol synthétique du stade d’athlétisme Richard-Garneau et, quand ils jouent à domicile, ils reçoivent leurs adversaires du jour au terrain de soccer du parc Ducharme, de Sainte-Thérèse.

«On a créé une équipe de crosse au champ qui fait partie du réseau du RSEQLL. Cette année, il y avait trois écoles participantes au tournoi final, soit l’Externat Sacré-Cœur, la Polyvalente Sainte-Thérèse et la Polyvalente Saint-Eustache. Le Collège Brébeuf, de Montréal, joue contre nous durant la saison, mais ils ne font pas partie de notre réseau. Par contre, il s’agit d’un adversaire de plus pour nous», de mentionner M. Genest, tout en précisant que ce sport, peu connu du public, est en pleine croissance dans la région et dans le milieu scolaire.

 

Une victoire surprenante

Avant la finale du tournoi, peu d’amateurs voyaient l’équipe de la PST vaincre la troupe de l’Externat Sacré-Cœur. Après la première demie, la formation de M. Genest perdait au compte de 7 à 1. «L’équipe de l’Externat Sacré-Cœur était la favorite. C’était écrit dans le ciel. Même que notre équipe n’y croyait pas vraiment. Durant le match, nos adversaires pensaient que ce serait facile et la logique faisait en sorte qu’ils étaient l’équipe à battre durant toute la saison. Ils étaient les plus forts et ils avaient plus d’expérience que nous», de dire l’entraîneur de crosse.

Les entraîneurs des Drakkars ont parlé calmement aux joueurs pendant l’entracte. En deuxième demie, les chances ont vite tourné en faveur des Thérésiens. «À 7 à 1, nous avons rassemblé les gars, en leur disant d’être un peu plus compétitifs et d’y aller but par but. En deuxième demie, l’autre équipe prenait des pénalités et nous avons réussi à marquer des buts pour réduire l’écart. Au final, nous avons compté. C’était 9 à 8 et il restait 50 secondes à la partie. Nous avons protégé notre avance, en faisant attention aux meilleurs joueurs de l’autre équipe. Le match s’est terminé. Nous avons gagné. C’était impressionnant», de confier M. Genest.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top