- PUBLICITÉ -
Place à l’amélioration

Dans les classements québécois, cette année, Benajmin Bousquet a terminé au combiné des temps du 500 m, du 1 000 m et du 1 500 m. Seuls les patineurs qui font partie de l’équipe nationale ne sont pas de ce classement.

Place à l’amélioration

Patinage de vitesse courte piste

Benjamin Bousquet et Maude Bezeau, deux patineurs de vitesse de Lorraine et membre du Club Montréal-International, ont bouclé leur saison 2010-2011 en participant aux Sélections nationales qui avaient lieu à Montréal, à la fin du mois de mars.

 

Cette compétition valant pour 75 % de la saison au classement national, les deux athlètes faisaient face à des patineurs de taille, notamment Marianne St-Gelais, Charles Hamelin, Olivier Jean et François-Louis Tremblay, qui sont parmi les meneurs sur la scène mondiale. « Disons que ce n’est pas facile », fait remarquer Benjamin Bousquet.

Le patineur, qui aurait terminé parmi les 30 premiers au classement (le classement final sera dévoilé par Patinage de vitesse Canada plus tard), demeure satisfait de sa saison. « Je suis content, car ça a été ma meilleure saison au niveau des classements. Mais je ne suis pas entièrement satisfait de mon année. Il y a encore place à l’amélioration.»

Bousquet, qui n’avait pas connu une très bonne campagne 2009-2010, ne s’était pas créé d’attentes en vue de la dernière saison. «La saison précédente, je n’étais même pas parvenu à obtenir de classement canadien », précise-t-il.

Dans les classements québécois, cette année, l’athlète de 20 ans a terminé en tête au combiné des temps du 500 m, du 1000 m et du 1500 m. «Je suis très content de mes temps, surtout au 1500 m», affirme celui qui a inscrit deux chronos dans les 2 min 15 s. « Ma façon d’aborder les courses m’a permis de finir au premier rang au niveau des temps. Comme je suis endurant, j’ai toujours des départs rapides, ce qui m’a placé en tête du classement». Au chapitre des points, celui qui est entraîné par les olympiens Jonathan Guillemette et Marc Gagnon, a terminé au septième échelon.

«J’ai surtout travaillé au niveau de ma technique cette année», explique Bousquet, qui a surtout amélioré ses virages afin de les négocier avec davantage de fluidité. «Ça a fait une différence si je compare au début de l’année, alors que je me classais parmi les derniers au sein de mon club. Vers la fin de l’année, j’étais plus au milieu du groupe. »

S’il a peu d’espoir d’intégrer l’équipe nationale la saison prochaine, Benjamin Bousquet espère être en mesure de poursuivre sur sa lancée afin de ne pas rater son rendez-vous pour 2012-2013. « Une place pourrait alors être accessible, si j’ai la même amélioration que cette année », raconte l’élève en Technique policière au Cégep Maisonneuve.

Déception pour Bezeau

Maude Bezeau qui était en voie d’obtenir un poste au sein de l’équipe nationale, a malheureusement chuté à la course de 500 m des Sélections nationales, ce qui lui a coûté beaucoup de points, selon sa mère, Aline Bergeron. «Elle a fait de très bons temps au 1 500m. Elle est très rapide au 500 m, mais  elle n’a pas réussi à s’introduire dans les vagues de l’équipe nationale. Selon plusieurs, elle était attendue au sein de l’équipe nationale, mais des mauvaises chutes ne lui ont pas donné assez de points.»

Bezeau a toutefois fait partie des meilleurs de son sport sur la scène québécoise, terminant cinquième au classement, selon les temps. Celles qui la précèdent font toutes parties de l’équipe nationale. Au classement par points, elle figure au septième rang.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top