- PUBLICITÉ -
Mission podium

(Photo Hugo Vincent)

Mission podium

Ringuette

Les premiers matchs des équipes junior AA et cadette AA de ringuette représentant les Laurentides au sein de la ligue élite du Québec sont déjà choses du passé puisque le coup d’envoi de la saison 2010-2011 s’est effectué le week-end dernier.

 

De la quarantaine de joueuses provenant des associations locales de Blainville, Saint-Eustache, Boisbriand et Deux-Montagnes qui ont participé au camp d’entraînement, un total de 26 joueuses ont été retenues pour former les deux équipes des Laurentides basées à Blainville. «Il faut souligner le support des quatre associations locales qui nous ont aidés à former ces deux équipes», fait remarquer le président de l’Association régionale de ringuette des Laurentides (ARRL), Daniel Blain.

«Nous savons que nous pourrons rivaliser avec les autres équipes du Québec », ajoute celui qui a bien hâte de voir le niveau du côté ontarien puisque cinq rencontres contre ces équipes sont prévues au calendrier.

Des équipes profondes et homogènes

Chez les cadettes, qui réunissent les joueuses de 16 à 18 ans, les dirigeants ont fait appel à plusieurs recrues afin d’apporter à l’équipe la profondeur qui lui manquait. «Les filles avaient terminé la saison au bas du classement l’année dernière. Pour les vétérans, c’est leur chance de pouvoir rebondir. Elles sont fatiguées de perdre et voient qu’elles ont la possibilité de gagner», explique Daniel Blain, qui est également entraîneur adjoint de la formation cadette.

Un podium aux Championnats provinciaux, qui auront lieu en mars 2011, est l’objectif principal des protégées de l’entraîneur-chef Daniel Lavallée. «On sent leur détermination, souligne Daniel Blain. Elles ont aussi un sens du jeu remarquable

Du côté de la formation junior, menée par Guylaine Grégoire, plusieurs joueuses reprennent l’uniforme pour une deuxième saison consécutive.  «La sélection des joueuses avait été faite en ce sens, l’année dernière, puisque nous visons cette année un podium aux Jeux du Québec qui auront lieu l’hiver prochain», explique M. Blain. Les joueuses juniors sont âgées de 14 ou 15 ans.

La profondeur sera un atout fort important pour l’équipe à qui l’on n’attribue aucune grande faiblesse. «Il n’y a pas de superstars, les joueuses sont toutes à force égale.»

Faux départ

Les équipes des Laurentides ont de fortes ambitions, raison pour laquelle les deux formations sont restées très amères de leur début de saison. Samedi dernier, les cadettes se sont inclinées 2-1 contre la formation de Richelieu-Yamaska «C’est très décevant, affirme Daniel Blain. La défaite des cadettes est peut-être due à un manque de préparation. Nous allons faire les ajustements nécessaires en vue du prochain match.»

Les juniors ont pour leur part fait match nul face aux représentantes de Bourrassa-Laval-Lanaudière. La rencontre s’est terminée par le compte de 3-3. «Pour l’équipe, ce match nul est comme une défaite, surtout que nous avons dominé tout le long de la rencontre. Ce n’est qu’à la toute fin que nos adversaires sont parvenues à créer l’égalité. C’est d’autant plus décevant que les filles étaient restées invaincues au cours de leur match de pré-saison.»

Les joueuses cadettes ont congé, cette fin de semaine, et reprendront le collier uniquement la semaine prochaine, alors qu’elles recevront, à Blainville, les joueuses ontariennes de Neapean.

Ce samedi, Les Laurentides juniors seront reçues par les joueuses du Lac-Saint-Louis.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top