- PUBLICITÉ -
Meilleure performance à vie pour la judoka Joliane Melançon

La judoka blainvilloise Joliane Melançon.

Meilleure performance à vie pour la judoka Joliane Melançon

Elle s’empare du 5e rang au Grand Chelem de Paris

En prenant le cinquième rang chez les 57 kilos, lors du Grand Chelem de Paris, le samedi 5 février, la judoka blainvilloise Joliane Melançon a signé la meilleure performance de sa carrière.

L’athlète âgée de 24 ans était on ne peut plus fière de ce résultat car, en prime, lors de son deuxième affrontement, elle a remporté une étincelante victoire par ippon contre l’ex-numéro un mondiale de 2009, la Française Morgane Ribout.

«Je suis très satisfaite et jusqu’à maintenant, c’est ma meilleure performance à vie. J’avoue que je ne m’attendais pas à me battre aussi bien que ça. La Française avait beaucoup d’énergie et effectuait ses mouvements avec beaucoup de puissance. J’ai essayé de la contrer à quelques occasions», a d’abord confié la judoka à l’agence Sportcom.

Selon son propre aveu, c’est davantage en raison de la qualité de son jeu au sol que Joliane Melançon a été capable de supplanter l’ex-championne mondiale. «Une fois au sol, j’ai essayé de faire un retournement, mais je l’ai frappée et je me suis un peu fâchée contre moi. Lorsque nous sommes revenues au sol, j’ai été capable de la retourner et de l’immobiliser par étranglement. Après 10 ou 15 secondes, elle a abandonné. Je pense qu’elle n’a pas énormément développé son jeu au sol, alors j’ai pu en profiter», a précisé la Blainvilloise qui a éclipsé l’Espagnole Isabel Fernandez à l’occasion de son tout premier combat.

À la suite de son triomphe contre Ribout, Melançon s’est mesurée à la Japonaise Aiko Sato. Cette dernière a défait Melançon, ce qui lui a permis plus tard d’accéder à la finale où elle a baissé pavillon contre la Française Automne Pavia.

«Elle était beaucoup plus rapide et plus explosive que moi. J’étais toujours en retard sur elle, sauf que je suis quand même contente d’avoir été combative jusqu’au bout. J’ai été malade après Noël, où j’ai notamment eu une sinusite. J’ai eu beaucoup de difficulté à l’entraînement. Je ne me sentais pas particulièrement en forme, alors ça rend mon résultat encore plus surprenant», se réjouit celle dont les points cumulés lui permettent de progresser en vue du processus de sélection olympique des Jeux de 2012.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top