- PUBLICITÉ -
Mathis Couillard, le seul joueur québécois pour l’équipe Canada

Mathis Couillard, Le Seul Joueur Québécois Pour L’équipe Canada

Mathis Couillard, Le Seul Joueur Québécois Pour L’équipe Canada

Mathis Couillard, le seul joueur québécois pour l’équipe Canada

Association de crosse de Blainville

Mathis Couillard dans l’équipe canadienne de crosse

Mathis et François Couillard sont tous deux impliqués dans l’Association de crosse de Blainville. Le premier, le fils, est un joueur prometteur de la région, ayant représenté le Québec lors de deux championnats d’envergure. Le deuxième, le père, fait partie de l’équipe qui administre l’organisation.

Avant de découvrir la crosse, Mathis Couillard a joué au hockey pendant un mois. Il a vite changé de sport. Il pratiquait fréquemment et c’est devenu une vraie passion.

«Quand j’ai commencé, je pratiquais beaucoup, dès que je pouvais, j’y allais! J’allais à mon école primaire pour m’exercer sur un mur et faire des passes. Je pratiquais de trois à quatre heures par jour, en lançant dans mon but de hockey. Aujourd’hui, ça fait 4 ans que je joue et que j’ai délaissé le hockey, car c’est devenu une vraie passion.»

Aujourd’hui, le jeune homme de 15 ans fait partie de l’élite locale, provinciale, voire même nationale. Il a représenté le Québec, cet été, lors de deux championnats réunissant la crème de la crème au pays. Dans le deuxième, il était le seul Québécois en liste dans la formation toute canadienne.

«Au début de l’été, j’ai fait l’équipe du Québec pour le championnat canadien et j’ai été nommé capitaine. Nous avons perdu en finale de la 2e catégorie et nous avons fini 6es. Ensuite, je me suis inscrit à l’équipe Canada U17 avec des joueurs qui étaient au championnat canadien l’été dernier. J’ai été pris et j’étais le seul Québécois de l’équipe du Québec sélectionné pour l’équipe Canada U17. Nous avons joué le tournoi, soit la coupe Héritage, les 21 et 22 octobre, et ça s’est très bien passé. Nous avons dominé» , mentionne-t-il, tout en poursuivant sur ses projets à venir.

«Pour l’instant, je me concentre à terminer ma saison avec les Mustangs élite et j’ai un tournoi la fin de semaine prochaine au Massachusetts. Cet hiver, je vais m’entraîner au gym. Ensuite, je vais essayer de me tailler une place dans une équipe junior B, en Ontario. Mon but est de jouer junior A, soit l’équivalent de la Ligue junior majeur du Québec, au hockey.»

Un sport en ébullition

François Couillard est aux premières loges. Faisant partie de l’Association, il est aussi témoin des nombreux exploits de son fils. La crosse est ici une culture familiale bien ancrée.

D’ailleurs, en entrevue, son fils tenait à exprimer sa gratitude pour les efforts, l’énergie et le temps consacrés par ses parents pour son cheminement sportif.

«L’Association existe depuis 5 ans maintenant. La Ville de Terrebonne avait fondé une association avant nous et quand il y a eu de l’intérêt, d’autres ont été créées à Laval, à Blainville et à Saint-Eustache. Les joueurs intéressés peuvent venir jouer dépendamment où ils demeurent. C’est de cette façon que la crosse a émergé dans les Basses-Laurentides» , d’expliquer le paternel.

«Maintenant, les programmes sont bien structurés. Ça fonctionne comme au hockey, avec plusieurs catégories d’âge regroupant, à Blainville, près de 200 joueurs cette année. Nous avons des entraîneurs de qualité et ça s’améliore constamment. Les équipes deviennent meilleures. Nos joueurs aussi. L’exemple de Mathis à l’appui.»

D’ailleurs, notons qu’il existe deux types de crosse, soit celle en enclos et l’autre, au champ. La première se joue à l’intérieur dans un aréna sans glace. La deuxième, de son côté, est observable aux États-Unis et très populaire dans les collèges américains.

Enfin, pour plus d’informations concernant ce sport et l’Association de crosse de Blainville, il suffit de visiter le [http://baronsblainville.ca/].

Il est aussi possible de suivre l’organisation sur Facebook. Rendez-vous au [https://www.facebook.com/AssociationDeCrosseDeBlainville/].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top