- PUBLICITÉ -
Louis-Philippe Dumoulin est de nouveau prêt à dévaler l'imposante pente

Louis-Philippe Dumoulin est actuellement positionné au neuvième échelon du classement mondial du Red Bull Crashed Ice avec 810 points.

Louis-Philippe Dumoulin est de nouveau prêt à dévaler l’imposante pente

Red Bull Crashed Ice de Québec, le 19 mars

On en sera au point culminant du Championnat du monde du Red Bull Crashed Ice à Québec, le samedi 19 mars, et le Blainvillois Louis-Philippe Dumoulin, qui remet ça pour une quatrième année, est très loin d’exclure la possibilité d’arriver premier au fil d’arrivée du parcours de 550 mètres qui présente un dénivelé de 60 mètres.

«Tout est possible. Il y a tellement de choses qui peuvent se produire que je ne peux que croire aux probabilités que je finisse premier», dit-il d’entrée de jeu.

Le patineur extrême né à Saint-Eustache, mais actuellement domicilié à Blainville, occupe le neuvième échelon au classement mondial, avec 810 points en banque. Membre de l’équipe du Canada sous la bannière Red Bull, Dumoulin est le troisième meilleur de la discipline au pays, derrière ses compatriotes Kyle et Scott Croxall, qui détiennent respectivement les deuxième et troisième rangs mondiaux.

Lors de ses dernières participations aux épreuves du Championnat du monde, le Blainvillois a obtenu une septième place à Munich, en Allemagne, en janvier, une quatorzième position à Valkenburg, aux Pays-Bas, au début du mois de février dernier, et une treizième place à Moscou, en Russie, à la fin de février.

«Lors des deux dernières descentes à Moscou et Valkenburg, j’ai été victime de chutes qui ont été provoquées par mes adversaires. Disons que ça fait en quelque sorte partie des règles du jeu», affirme Dumoulin.

Lors de ses présences aux descentes de Québec, Louis-Philippe Dumoulin était arrivé quatrième en 2010, douzième en 2009 et deuxième en 2008.

Celui qui occupe un poste de gérant dans un garage estime que son bagage de hockeyeur (il a notamment évolué au niveau junior AAA) l’aide énormément pour ce type de sport adrénergique. Il passe de nombreuses heures en gymnase pour s’entraîner, pratique le ski et le power skating. Louis-Philippe Dumoulin, qui a célébré ses 22 ans le 8 mars dernier, considère que sa force, sa stabilité et son gabarit imposant lui facilitent la tâche pour bien performer dans la mêlée du Red Bull Crashed Ice. Il dit vouloir poursuivre dans ce sport tant qu’il le pourra afin de repousser sans cesse ses propres limites. «Je n’attache pas tant d’importance aux résultats que ça, mais disons que je suis un très mauvais perdant», peut-on d’ailleurs lire sur le profil de Louis-Philippe Dumoulin affiché sur le site officiel de l’évènement.

«L’ambiance à Québec est vraiment phénoménale. Ce sont quelque 120 000 personnes qui envahissent la ville à chaque année pendant l’évènement», souligne par ailleurs le courageux patineur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top