- PUBLICITÉ -
Lionel-Groulx s’impose devant Sherbrooke

(Photo Pierre Latour) Les Nordiques tenteront de coller deux victoires d’affilée pour la première fois cette saison, ce dimanche face au Boomerang du cégep André-Laurendeau.

Lionel-Groulx s’impose devant Sherbrooke

Volleyball collégial AAA

Les volleyeuses du Collège Lionel-Groulx ont tenu tête à la deuxième meilleure équipe de la ligue provinciale AAA, samedi dernier, alors qu’elles affrontaient les Volontaires du Collège de Sherbrooke. Les Nordiques sont allées chercher une victoire serrée de 3-2.

Après avoir perdu les deux premières manches 26-28 et 18-25, les Térésiennes ont renversé la vapeur pour remporter les trois suivantes 25-19, 25-18 et 15-11 et ainsi mettre la main sur une première victoire face à cette équipe cette saison.

« C’était une belle remontée, contre une grosse équipe. Pour battre une formation comme celle-ci, il fallait que tout le monde joue bien», affirme l’entraîneur-chef de la formation Danyk Sauro.

La seule ombre au tableau du clan térésien est survenue en deuxième manche, qui s’est terminée 25-18 en faveur de leurs adversaires. «Nous avons connu deux passages à vide où nous avons donné sept et cinq points. Si ça n’avait pas été de ça, la manche aurait été aussi serrée que les autres», d’ajouter Sauro.

Plus tard dans la rencontre, les volleyeuses ont également su garder leur concentration dans un moment des plus critiques. Lors de la manche ultime, la rencontre a été interrompue pendant 16 longues minutes. «Les juges tentaient de démêler une erreur de rotation qui avait eu lieu du côté de Sherbrooke, alors que c’était 12-12 », explique Sauro.

Le jeu est finalement reparti à 13-11 en faveur des Nordiques, qui ont pu marquer les trois précieux points qui leur manquaient pour fermer les livres. «C’est bien qu’on ait pu terminer de cette façon, car ce n’était pas une situation évidente. C’est long, s’arrêter 16 minutes, surtout à ce moment dans le match», de poursuivre l’entraîneur.

Le meilleur de Hallé

Même s’il s’agit d’abord d’une victoire d’équipe, Danyk Sauro a tout de même souligné le travail de la passeuse Kim Robitaille, du libéro Myriam Hallé et de l’attaquante Catherine Larose, qui ont été remarquables.

«Kim a bien distribué le ballon tout le long de la rencontre. Elle a gardé l’équipe adverse sur la défensive. Elle a également fait de l’excellent boulot au bloc et à la défensive en général», commente-t-il.

Du côté de Hallé, l’entraîneur des Nordiques croit avoir assisté à la meilleure sortie de la joueuse depuis ses débuts à Lionel-Groulx. «Elle a connu un très bon match en défense, comme elle le fait toujours, mais aussi à la réception du ballon. Même si elle n’était pas visée souvent, elle s’est vraiment bien illustrée», dit-il.

Catherine Larose a de son côté été très polyvalente, contribuant tant à l’attaque qu’en défensive. «Elle a manqué un service durant le match et c’est sa seule erreur. Ç’a été un gros match de sa part», analyse Sauro.

Sixième équipe de la ligue grâce à une fiche de quatre victoires en 12 matchs, les Nordiques se mesureront dimanche à l’équipe qui pointe au septième rang du classement, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau. «Nous les avions battues en cinq manches la dernière fois, se souvient l’entraîneur de Lionel-Groulx. Même si elles ont moins de victoires que Sherbrooke, il s’agit d’une bonne équipe et nous devrons jouer notre meilleur volleyball si nous voulons l’emporter.»

Les Térésiennes ne sont pas encore parvenues à aligner deux victoires de suite, cette saison. Avec quatre matchs à disputer avant les séries éliminatoires, ce serait le moment ou jamais. «Nous devons vraiment contrôler le premier contact. Si nous réussissons, ça devrait bien aller pour nous», conclut Sauro.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top