- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Lionel-Groulx signe une victoire historique

Hockey collégial masculin

Les hockeyeurs du collège Lionel-Groulx sont allés chercher une victoire historique, samedi dernier, aux dépens des joueurs du cégep de Saint-Laurent. Les Nordiques ont eu gain de cause pour la première fois face à cette équipe et l’ont emporté 4-2.

«C’est la première fois qu’on les battait depuis notre entrée dans la ligue, il y a deux ans», confirme l’entraîneur des Nordiques, Benoit Bohémier.

Les Patriotes ont eu l’avantage sur les tirs au but, en fonçant 33 fois sur le gardien contre 24 pour les Nordiques, mais Philip Boivin a été solide devant la cage des Térésiens. «Il a été extraordinaire et je crois que c’est la meilleure performance de nos gardiens cette année. Il est allé chercher le match en faisant de très beaux arrêts.»

Boivin a notamment fait la différence en deuxième période. «Nous avions plus de difficulté et nous traînions un peu dans notre zone, puis Philip a fait un arrêt de la mitaine qui nous a permis de rester dans le match», poursuit l’entraîneur.

Ce succès devant les buts a reflété sur tous les autres représentants de Lionel-Groulx. «Lorsque ton gardien réussit à faire de gros arrêts, ça donne confiance aux hommes devant. S’ils font des erreurs, c’est moins inquiétant», ajoute Bohémier.

Alors que c’était 2-1 en début de troisième période, les Nordiques ont toutefois dû céder leur avance. Les Patriotes ont profité d’un avantage numérique pour rendre la marque égale à 2-2. Les Térésiens n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot et ont répliqué deux fois plutôt qu’une avant le dernier coup de sifflet. «Il faut être capable de jouer ces matchs-là lorsque c’est serré. Et nous avons bien réussi en fin de semaine, les gars ont bien répondu», se réjouit Bohémier.

Alexandre DaPonte a marqué deux fois pour les Nordiques, alors que Nicolas Cimon et Dominic Berthiaume sont les autres compteurs de la journée.

Même s’il est peut-être un peu trop tôt pour dire que le vent a véritablement tourné, les Nordiques, qui affichent un dossier de huit victoires en 15 matchs, ne pouvaient trouver un meilleur moment pour battre ceux qui se classent actuellement au troisième rang de la ligue provinciale. «Il fallait montrer que nous étions capables de jouer contre eux, car cela pourrait être une équipe que nous pourrions affronter en séries», raconte Bohémier.

Dimanche, les Nordiques recevront les joueurs du collège Laflèche à l’aréna du collège Lionel-Groulx.

Les protégés de Benoit Bohémier, qui ont toujours sur le cœur cette cuisante défaite de 8-3 infligée par les Dragons lors de leur dernier duel, attendent leurs adversaires de pied ferme. «Ça avait brassé, mais c’est sûr qu’ils ne viendront pas à Sainte-Thérèse pour faire la loi. C’est notre aréna et nous sommes assez orgueilleux, souligne l’entraîneur. Les gars s’en souviennent et savent que ça ne sera pas facile. Il va falloir souffrir sur le bord des bandes, car c’est une équipe agressive, mais nous avons travaillé fort cette semaine pour bien les préparer.»

Les filles blanchies

L’équipe féminine de Lionel-Groulx a quant à elle perdu son match, samedi. Opposées aux Islanders du collège John-Abbott, les joueuses de l’entraîneur Charles Dupéré se sont avouées vaincues par la marque de 3-0.

Alors qu’il ne reste que trois matchs en saison régulière, les Nordiques, auteures d’une fiche de trois victoires en 18 matchs, occupent toujours le huitième et dernier rang de la ligue provinciale.

Lionel-Groulx aura un programme double, cette fin de semaine, alors que les joueuses se rendront d’abord à Limoilou pour affronter les Titans samedi, puis recevront dimanche, les Cheminots du cégep de Saint-Jérôme.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top