- PUBLICITÉ -
L’Impact s’empare de la Coupe des Apôtres

(Photo Yves Déry)

L’Impact s’empare de la Coupe des Apôtres

Impro

C’est dans une fébrilité pleine d’une belle énergie que s’est déroulé le match ultime du tournoi d’improvisation de la Coupe des Apôtres. S’adressant aux écoles secondaires de la région, la compétition se déroulait au Carrefour étudiant du collège Lionel-Groulx, du 30 janvier au 1er février dernier, culminant par une victoire de l’Impact de l’école Armand-Corbeil, aux dépens des Deux de Pique de l’Académie Sainte-Thérèse.

Le match a opposé deux équipes de force plutôt équivalente qui ont rivalisé de créativité, mais fût entaché de quelques moments de confusion et ponctué d’interventions de l’arbitre, le divertissant mais exigeant Nicolas Michon.

La partie s’amorce cependant de manière prometteuse avec cette improvisation «fusillade», utile pour jauger les personnalités des équipes, mais aussi celle de chacun de leurs membres puisqu’elle permet à chaque joueur de performer dès le début dans de rapides duels aux thèmes choisis par le public. On en retient notamment La chèvre, où une jeune fille tente de vaincre sa phobie dudit animal, pour le jeu expressif et le travail complice des deux adversaires. L’Impact remporte le premier point, mais les Deux de Pique égalisent aussitôt la marque en gagnant la faveur du public avec leur impro Débordement, mettant en scène une inondation dans le milieu de la restauration, illustrée par un jeu physique et force onomatopées. On y remarque déjà l’habileté d’Antony Barrette, la justesse de ses interventions, l’intelligence de son jeu. Il remportera d’ailleurs la première étoile du match, de même que le trophée du meilleur joueur du tournoi.

Les deux équipes sont constamment nez à nez, enchaînant d’excellentes impros, telle À cœur ouvert, racontant la première opération du genre d’un étudiant en médecine ou encore La dynastie des Anderson, où les joueurs de l’Académie Sainte-Thérèse incarnent des personnages étranges et cupides dans un scénario teinté d’humour noir. Mais si la qualité des improvisations est généralement assez élevée, Nicolas Michon doit cependant intervenir à quelques reprises, demandant «de la viande autour de l’os» ou décernant des retards de jeu, par exemple dans la confuse Armure de velours, durant laquelle les deux équipes ont essayé de se débrouiller avec ce thème pour le moins obscur… Un Remake de votre propre impro au concept intéressant, un Huis-clos dans un igloo au conflit résolu de belle façon et une rivalité en patinage artistique sont également au menu dans cette joute des plus serrées. En fin de match, l’Impact choisit toutefois de délaisser l’humour, jouant la carte du drame et de l’émotion dans l’impro finale, pour remporter le vote du public et de ce fait même, la convoitée Coupe des Apôtres.

En plus de remporter le tournoi, les joueurs d’Armand-Corbeil ont aussi mis la main sur le trophée de la meilleure improvisation comparée, avec Cadeau mystère, tandis que celui de la meilleure mixte est allé aux collèges Saint-Sacrement et Saint-Jean-Vianney pour L’instant d’avant. Enfin, aux côtés d’Antony Barrette, Arianne Demers, du collège Laval, s’est mérité le trophée de la meilleure joueuse du tournoi. C’est cette remise de prix qui a mis fin à un week-end mouvementé, souligné par l’excellent travail des bénévoles… et par un choix musical des plus succulents. C’est donc un rendez-vous l’an prochain pour la 9e édition!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top