- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Les Phénix jouent de malchance

Midget AAA

Après avoir éliminé les champions du calendrier régulier, les Phénix de l’école secondaire Esther-Blondin ont eu la lourde tâche de se frotter aux Riverains du collège Charles-Lemoyne, qui ont terminé au deuxième rang du classement général.

La série 4 de 7 a commencé le week-end dernier, à Sainte-Catherine, terre patrie des Riverains. Samedi, la troupe de Claude Lafontaine s’est inclinée par la marque de 8-4, tandis que dimanche, les Phénix ont baissé pavillon par le pointage de 2-1.

Sept minutes de désorganisation

Samedi, les Riverains ont pris les devants 3-1 avant la 12e minute de jeu en première période, mais les Phénix n’allaient pas baisser les bras, en réduisant l’écart à un but avant la fin de l’engagement. Christophe Saint-Hilaire, de Blainville, et Julien Paquette ont été les marqueurs d’Esther-Blondin.

Claude Lafontaine a vu ses ouailles sortir le couteau entre les dents au début du deuxième tiers, alors qu’ils ont marqué deux buts sans riposte au cours des cinq premières minutes.

Benjamin Lagarde a été le premier à faire bouger les cordages avant que Saint-Hilaire y aille de son deuxième de la partie. Une minute plus tard, les Riverains créaient de nouveau l’impasse.

C’est avec un peu moins de sept minutes à faire à la période que la débandade s’est produite. Les Phénix ont vu leurs adversaires marquer quatre buts, plaçant la rencontre hors de portée. Aucun but n’a été marqué en troisième vingt.
«Sérieusement, on a joué un bon match. Nous avons été désorganisés pendant sept minutes et ça nous a coûté le match, a lancé Lafontaine. Défensivement, c’est le concept d’équipe qui a fait défaut. Nous sommes bien revenus en troisième, mais le mal était fait.»

Dame chance s’en mêle

Dimanche, les joueurs des Phénix avaient retrouvé leurs esprits et étaient prêts à remporter la rencontre pour ainsi revenir à la maison avec l’avantage de la glace, mais dame chance en a décidé autrement.

Personne n’a fait scintiller la lumière rouge en première période. Il a fallu attendre à la sixième minute du deuxième tiers avant de voir un filet inscrit.

Alors qu’il évoluait en avantage numérique, le capitaine des Riverains, Vincent Blanchette, a tenté d’envoyer la rondelle derrière le filet d’Alex Dubeau, mais le disque a percuté une tige sur la baie vitrée et a dévié jusque dans le fond du filet.

Au début du troisième vingt, les Riverains évoluent une fois de plus en avantage numérique quand Domenico Antonacci lance vers le filet, mais rate complètement la cible. La rondelle revient de l’autre côté du but, directement sur la palette de Frédérick Lussier, qui se retrouve devant un filet ouvert.

Le pointage est demeuré ainsi pratiquement jusqu’à la fin quand le capitaine, le Blainvillois William Cochrane, a évité l’affront du jeu blanc aux Phénix.

Le moral est bon

Claude Lafontaine espère maintenant que ses protégés profiteront du fait de jouer à la maison pour créer l’égalité dans la série. «Nous n’avons pas joué du mauvais hockey, a-t-il expliqué. Nous sommes dans le coup, il suffit que l’on soit plus opportunistes.»

Lafontaine et ses adjoints ont étudié les vidéos des deux parties disputées à Sainte-Catherine et feront quelques ajustements. C’est à l’aréna de Crabtree que les deux autres rencontres se tiendront. L’une a lieu ce soir (mardi) et l’autre sera présentée demain (mercredi), à 19 h 30.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top