- PUBLICITÉ -
Les Nordiques sont prêtes pour la gloire

L'équipe féminine de soccer collégiale AAA entamera la deuxième saison de son histoire. Les joueuses du Collège Lionel-Groulx devront se retrousser les manches pour pallier la perte de la joueuse de l'année au Québec en 2009, Lisa-Marie Pelletier, qui a complété son stage collégial.

Les Nordiques sont prêtes pour la gloire

Soccer collégial féminin

Il s’agira de leur deuxième saison seulement au sein du circuit AAA et elles seront, pour le moment, seulement 14 à porter l’uniforme des Nordiques. Mais l’entraîneur de l’équipe de soccer féminine du Collège Lionel-Groulx, Federico Angeles, sait qu’il pourra mener sa troupe très loin.

« Les joueuses avaient atteint la demi-finale l’année dernière. Cette année, nous espérons pouvoir remporter le Championnat provincial, surtout qu’il se déroulera sur notre propre terrain », affirme-t-il.

Des 14 joueuses retenues lors du camp de sélection, il y en a seulement quatre qui étaient de la formation en 2009. «J’ai des joueuses sérieuses qui sont là parce qu’elles veulent être là. Elles ne joueront pas les vedettes», raconte l’entraîneur qui vante la proximité de ses protégées. «C’est une équipe unie, très compacte. Aussi, chacune a son propre rôle. Ça fera une très grande différence», ajoute-t-il.

Frederico Angeles comptera également sur le fait qu’il peut repêcher des athlètes qui évolueront au sein du circuit AA cette saison pour combler les besoins de l’équipe. «C’est aussi une motivation supplémentaire pour les filles qui joueront dans la ligue AA cette année puisque après trois présences avec nous, elles feront définitivement partie de l’équipe », explique celui qui a pris en considération cette option lorsqu’il a fait le choix de ses joueuses.

Faux départ

Les filles d’Angeles ont connu un premier départ, lundi dernier, alors qu’elles affrontaient, dans une rencontre hors-concours, les joueuses du Collège Algonquin d’Ottawa. «Nous avons perdu 4-0, mais c’était contre des athlètes de 23 ou 24 ans, ce qui fait une énorme différence lorsque tu as seulement 17 ans, comme la majorité de mes joueuses», explique l’entraîneur.

Le résultat était sans importance peut-être, mais cela a permis à l’entraîneur de voir les joueuses à l’œuvre en situation de matchs et de préparer la finition avant le vrai début de saison, surtout que certaines joueuses n’avaient pu participer au camp d’entraînement. «Côté exécution ça a bien été, explique Angeles. Ça a aussi permis de mettre les joueuses à la bonne place.»

Vendredi jour J

Pour établir les objectifs de la saison, il faut d’abord jouer des matchs, croit Angeles. «C’est après trois ou quatre rencontres que nous pourrons évaluer le tout. Nous connaissons les autres équipes et les autres joueuses, mais c’est tout de même une nouvelle saison qui commence», dit-il. L’écriture d’un nouveau chapitre pour la formation térésienne s’amorcera donc vendredi, lorsque Les Nordiques accueilleront les joueuses du Collège Dawson. Elles visiteront ensuite, dimanche, les Élans du Collège François-Xavier-Garneau.

«Nous nous attendons à un match difficile contre les représentantes de François-Xavier-Garneau, car plusieurs des joueuses de la formation viennent tout juste de remporter la Coupe du Québec (avec le Royal Select de Beauport) », avance Frederico Angeles.

Il ne faudra pas non plus prendre à la légère la formation du Collège Dawson, même si les Nordiques auront l’avantage du terrain. «Une chose est certaine, le calibre sera fort partout cette année», conclut l’entraîneur.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top