- PUBLICITÉ -
Les Nordiques renouent avec la victoire

(Photo Yves Déry)

Les Nordiques renouent avec la victoire

Volleyball AAA

Après s’être inclinées devant FX Garneau, les filles de Danyk Sauro ont retrouvé le chemin de la victoire, en disposant tour à tour des formations du collège Édouard-Montpetit et du cégep de l’Abitibi.

Les Nordiques (volleyball collégial AAA) ont tout d’abord eu le meilleur sur les représentantes d’Édouard-Montpetit en quatre manches de 25-19, 26-24, 20-25 et 25-15. «C’était vraiment un bon match où les frappes étaient solides et les jeux défensifs épatants. Nous avons eu un bon premier set, même si ce n’était pas toujours facile, les échanges étaient quand même assez longs», a indiqué Sauro.
«On jouait avec tellement d’énergie, en début de match, que les petites erreurs ne paraissaient pas, mais aux deuxième et troisième sets, ç’a paru un petit peu. Les filles ont quand même montré beaucoup de caractère», d’ajouter l’entraîneur.

La nouvelle venue Geneviève Plante semble vouloir sortir de sa coquille et imposer son rythme. Elle a réussi 15 attaques marquantes, en plus d’obtenir six as au service, dont trois consécutifs. Stéphanie Alexandre a également bien fait avec 12 frappes décisives.

C’est sans Marissa Racine, au centre, que les Nordiques ont dû disputer ce match. Heureusement, l’entraîneur pouvait compter sur le retour au jeu de la recrue Sophie Dallaire, qui a subi son baptême dans le collégial AAA.

Elle a également bien fait au service, réussissant cinq as, elle a de plus obtenu deux attaques marquantes et autant de blocs. «Elle a très bien joué. Elle a connu de belles séquences au service en plus de bien faire défensivement. Notre joueuse de centre se fait remplacer par la libéro en arrière, mais quand elle servait, elle a défendu plusieurs balles», a souligné l’entraîneur.

25-20 à répétition en Abitibi

Deux jours plus tard, les Térésiennes ont fait sept heures de route pour aller battre les filles de l’Abitibi en trois manches identiques de 25-20. Geneviève Plante a montré qu’elle voulait une fois de plus s’implanter dans le collégial AAA.

Elle a réussi 14 attaques marquantes, dont sept dans la seule première manche. Stéphanie Alexandre en a également réussi 14. «Ce que nous voulions faire, c’était de varier notre attaque davantage et c’est ce que nous avons réussi parce que tout le monde a fait sa part», de résumer Sauro.

La preuve, c’est que huit joueuses différentes ont réussi au moins une attaque marquante. Outre Plante et Alexandre, Claudia Murray en a obtenu quatre dans une seule manche. Sophie Dallaire et Annie-Claude Pellerin en ont réussi trois. La passeuse Stéfanie Latreille-Banville ne s’est pas contentée de passer, elle qui a réalisé deux frappes décisives. Dominique Balthazar et Sophie Pauzé ont également mis l’épaule à la roue.

Fin de semaine importante

Le vendredi 28 novembre, les Nordiques auront l’occasion de consolider leur emprise sur la deuxième place au classement, puisqu’elles recevront la visite des Cavaliers de Bois-de-Boulogne. Les deux formations montrent une fiche de cinq victoires et une défaite, mais les ouailles de Danyk Sauro ont gagné un set de plus et en ont perdu un de moins.

Le lendemain, ce sera au tour des représentantes de l’Outaouais de fouler le terrain du collège Lionel-Groulx. Celles-ci ont un dossier de trois victoires et autant de revers depuis le début de la campagne.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top