- PUBLICITÉ -
Les Nordiques remportent le championnat

L’équipe de flag football du collège Lionel-Groulx a remporté les grands honneurs, à sa première année d’existence.

Les Nordiques remportent le championnat

Flag football collégial

À sa première année d’existence, l’équipe de flag football du collège Lionel-Groulx a surpris tout le monde dans le grand Montréal, puisque les Nordiques ont remporté le championnat de fin de saison.

Fortes d’une fiche de six victoires, trois défaites et un verdict nul en saison, les filles de Pierre-Antoine Bélanger Sauvé ont été invaincues en série de fin de saison, pour en ressortir avec les grands honneurs.
«J’avais sous la main un bon groupe de joueuses, a mentionné l’entraîneur. Au début de l’année, il y avait 12 joueuses qui n’avaient jamais joué au flag football de leur vie, ce qui ajoute, à mon avis, à l’exploit.»

Les Térésiennes ont pourtant dû lutter jusqu’au dernier match pour confirmer leur place en séries éliminatoires. La rencontre s’est déroulée dans des conditions difficiles, alors que le vent s’est invité au match.

Les Nordiques recevaient Joliette et seule la formation gagnante de ce duel ultime poursuivait la saison. La défensive a fait un travail remarquable pour permettre aux représentantes du collège de l’emporter 3-0 et d’atteindre les séries, et ce, à leur première année dans le circuit.

En demi-finale, elles croisaient le fer avec la puissante équipe de Valleyfield, qui n’avait subi que deux revers au cours de la saison. Bélanger Sauvé a vu ses protégées marquer les premières pour prendre les devants 6-0.

En deuxième demie, les deux équipes se sont échangé un touché pavant la voie à un gain de 12-6 aux Nordiques. Elles allaient retrouver en finale la formation du collège Saint-Laurent, une équipe qui avait donné des maux de tête aux Laurentiennes tout au long de la saison.

Tout s’est joué en première demie, quand Saint-Laurent a réussi un simple contre un touché de Lionel-Groulx. Après que l’unité offensive eût remonté le terrain, Aniepier Bérubé, la quart-arrière, a rejoint Katherine Wanamaker pour le majeur.

Une leader incontestée

L’entraîneur n’a pas hésité à mentionner le nom d’Aniepier Bérubé quand est venu le temps de nommer une joueuse-clé. Cette dernière n’avait jamais joué au flag football avant cette année. En plus d’être quart-arrière, elle évoluait également à la position de maraudeur en défense et effectuait à l’occasion des bottés.
«C’est une bonne athlète, mais au-delà de sa performance sur son terrain, elle a joué un rôle de leader fort important tout au long de la saison. Son attitude de rassembleuse et son sourire contagieux ont été des éléments faisant d’elle une excellente joueuse d’équipe.»

Pierre-Antoine Bélanger Sauvé avait comme adjoint Sylvain Lapointe dans cette aventure. Les deux hommes ont su mener un groupe de footballeuse en herbes vers la victoire.

Alexandrine Plante-Granbois, Aniepier Bérubé, Annie-Claude Langlois, Audrey Lalonde, Catherine Turcotte, Jessica Mayrand, Judith Ménard, Julie Smith, Justine Daoust, Katherine Wanamaker, Marianne Rensennet, Rose Simard, Stéphanie Bertrand, Valérie Huard, Véronique Veilleux et Jacinthe Racine ont fait partie de cette équipe championne.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top