- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Les Nordiques joueront à Sainte-Thérèse en 2009-2010

Manuel Moreau le confirme

Promesse du nouvel actionnaire majoritaire des Nordiques, Manuel Moreau : les Nordiques du collège Lionel-Groulx évolueront à Sainte-Thérèse en 2009-2010, à nouveau en association avec l’institution scolaire térésienne.

« Nous nous donnons environ 14 mois pour évaluer la viabilité d’une équipe de hockey junior AAA à Sainte-Thérèse. Si nous nous rendons compte que ce n’est pas viable, nous déménagerons la concession, mais l’idée de base est de tout faire pour garder l’équipe à Sainte-Thérèse. Le plus important est que ça se fasse dans le respect. Je ne veux pas mettre de pression sur personne dans ce dossier», confie-t-il.

Parmi les options envisagées par Manuel Moreau afin d’assurer la survie des Nordiques à Sainte-Thérèse, il y a d’abord et avant tout l’épineux dossier de l’aréna de cette municipalité. «C’est sûr qu’il y a des investissements qui doivent être faits pour la rendre plus conforme aux règles de la Ligue de hockey Junior AAA du Québec. Mais cela ne se fait pas en criant lapin et j’ai l’intention d’entamer des négociations avec le collège Lionel-Groulx à ce sujet», nous apprend-t-il.

Selon M. Moreau, l’aspect marketing doit aussi être considérablement amélioré. C’est d’ailleurs son domaine, lui qui est propriétaire d’une entreprise de marketing. «Il faut que les Nordiques aient une plus grande visibilité. Nous avons l’intention d’aller chercher plus de commanditaires et de changer des trucs au niveau de l’image corporative. Je ne veux cependant pas parler de rentabilité car je ne m’attends pas à faire de l’argent avec ça, c’est plus une passion pour moi», poursuit-il.

Jean-François Sénéchal confirmé

Si Manuel Moreau a l’intention de devenir le pilier des finances de l’équipe, il n’a toutefois pas l’intention de mettre son nez dans les opérations hockey des Nordiques. À ce sujet, il donne toute sa confiance à l’actuel directeur-gérant et entraîneur-chef de l’équipe, Jean-François Sénéchal.
«Jean-François Sénéchal va rester et il prendra toutes les décisions hockey. Il décidera aussi de qui il veut s’entourer. Il est l’un des meilleurs entraîneurs dans cette ligue. Il a bâti à la fois une équipe jeune et compétitive qui pourrait être très dangereuse au cours des prochaines séries éliminatoires. C’est d’ailleurs la clé du succès dans le Junior AAA: gagne dans les séries et les gens viendront à l’aréna », explique celui qui aimerait également que l’actuel gouverneur de l’équipe, Howard Romanado, demeure en poste.

De son côté, que pense Jean-François Sénéchal à propos de son nouvel employeur? «Je ne le connaissais pas, mais il m’a appelé, m’a expliqué son plan et je crois donc que c’est une merveilleuse nouvelle. Il m’a offert un contrat de cinq ans et quand j’ai vu où il avait l’intention de s’en aller avec ce programme, ça m’a donné le goût d’embarquer. Selon moi, le côté marketing est notre problème actuellement, mais il sait où il s’en va dans ce domaine», raconte l’homme de hockey.

Pas peur de la LHJMQ

Invité à commenter la venue potentielle des MAINEiacs de Lewiston à Boisbriand, équipe qui pourrait jouer dans les plates-bandes des Nordiques si le projet se concrétisait, Manuel Moreau a dit ne pas s’en faire outre-mesure.
« Ça ne me dérange pas car ce n’est pas la même clientèle, à mon avis. Pour le reste, je pense que c’est primordial qu’il y ait un club de la LHJMQ basé sur la Couronne Nord de Montréal, mais je ne crois pas que de bâtir un aréna de 3 500 sièges à Boisbriand soit la meilleure stratégie à adopter. Pour moi, ça a toujours été un objectif d’emmener une équipe de la LHJMQ sur la Rive-Nord et je travaille fort sur ce dossier avec un autre groupe que celui de Joël Bouchard. Je ne peux cependant en dire plus pour l’instant », s’est-il limité à répondre. Voilà une histoire à suivre de près…

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top