- PUBLICITÉ -
Les Nordiques en séries

(Photo Yves Déry)

Les Nordiques en séries

Hockey féminin

La saison régulière terminée, l’équipe féminine de hockey du collège Lionel-Groulx est déjà en pleines séries éliminatoires.

Les Nordiques ont fait le saut samedi dernier en affrontant les Cheminots du cégep de Saint-Jérôme, un duel qui s’est soldé par une défaite de 4-2.

«C’était du bon hockey. Nous étions dans le match et nous avons lutté ferme, mais de petites erreurs nous ont coulés. Nous avons aussi manqué beaucoup d’occasions de marquer», rapporte l’entraîneur-chef de la formation, Charles Dupéré.

Les joueuses de Saint-Jérôme ont été les premières à se démarquer dans le match, mais n’ont pu profiter de leur avantage longtemps puisque les Nordiques sont parvenues à répliquer 30 secondes plus tard.

Les Cheminots ont repris l’avantage en deuxième période marquant deux buts de suite, mais les Nordiques sont parvenues encore une fois à se démarquer, pour réduire l’écart à un but.

«En milieu de troisième période, le vent aurait pu tourner de bord. Les filles avaient encore de l’énergie. Malheureusement, nous avons eu une mauvaise pénalité et nos adversaires en ont profité.»

Un coup de bâton mal placé par Maèva Gadoury Gagnon a permis aux Cheminots d’avoir l’avantage d’une joueuse et de doubler leur avance. «C’était un mauvais deux minutes mal placé dans le match, mais elle a tout de même bien travaillé sur cette séquence. Ça demeure un geste de trop», commente l’entraîneur.

Les Nordiques ont tout fait pour rattraper leur erreur, mais le temps commençait à manquer. «Même à 4-2, les filles ont tout tenté pour en mettre un troisième et éventuellement un quatrième. Ça fait longtemps que je ne les ai pas vues travailler comme ça», se réjouit Dupéré.

Une équipe en santé

Après l’absence de plusieurs joueuses en fin de saison régulière, à cause des blessures, Charles Dupéré peut maintenant compter sur un alignement complet et en santé. «C’est une nouvelle saison. On serait peut-être capables de causer une surprise. Oui, nous commençons avec une défaite, mais nous sommes capables d’aller chercher des victoires», dit-il.

«Lorsque nous sautons sur la patinoire, les 17 filles sont là et sont prêtes à jouer, poursuit l’entraîneur. Elles travaillent toutes dans le même sens.»

Leur adversaire de la semaine est la formation du cégep Saint-Laurent, également défaite à son premier match des séries. «Leur dernière victoire, cette année, c’était contre nous, le 28 janvier. Je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas capables de jouer les trouble-fêtes.»

Pour l’occasion, Dupéré mise sur une offensive solide. «Je veux que mes attaquantes soient dangereuses au filet. Il faut qu’elles aient confiance en elles lorsqu’elles possèdent la rondelle.»

Les séries expliquées

Les Nordiques sont impliquées dans un tournoi à la ronde qui comprend deux groupes de quatre équipes. Les deux premières formations de chaque groupe accéderont ensuite aux demi-finales de la Coupe Dodge. Évoluant dans le groupe A aux côtés des équipes du cégep de Saint-Jérôme, du collège Édouard-Montpetit et du cégep Saint-Laurent, les joueuses térésiennes affronteront deux fois chacune des équipes afin de se tailler une place dans la ronde suivante qui sera présentée au début du mois d’avril.

- PUBLICITÉ -
- PUBLICITÉ -
Top