- PUBLICITÉ -
Les Nordiques amorcent leur deuxième année d’existence en division 1

(Photo Pierre Latour)

Les Nordiques amorcent leur deuxième année d’existence en division 1

Flag-football

L’équipe de flag-football des Nordiques du collège Lionel-Groulx a commencé sa deuxième saison d’existence, jeudi dernier.

Les joueuses, qui en étaient à leurs balbutiements l’an dernier, étaient tout de même reparties avec le titre de championnes régionales. Du coup, les protégées de Pierre-Antoine Bélanger Sauvé sont montées en division 1. Rappelons que la formation avait pris le quatrième rang de la division 2 dans le classement de la saison régulière de la Ligue de sport collégial.

Les Nordiques évolueront donc en division 1 cette saison. Une saison qui s’annonce plus difficile. «Il faudra mettre les bouchées doubles aux entraînements et aller chercher un niveau de performance plus élevé. Il faudra garder la tête haute toute la saison pour relever le défi», estime Pierre-Antoine Bélanger Sauvé, entraîneur-chef.

La formation sera composée de trois vétérantes, Rose Simard, Audrey Lalonde et Justine Daoust, ainsi que de 13 autres filles. «Après un an, le programme se fait déjà connaître. Il y a plus de personnes qui se sont inscrites et qui participaient déjà à une équipe de flag-football à l’école secondaire», indique-t-il.

L’objectif pour la saison ressemble à celui qui avait été fixé en début de saison 2008-2009, soit de viser la perfection, l’amélioration et de réussir les objectifs d’équipe. Ces objectifs peuvent ressembler à l’atteinte d’un certain pourcentage d’attrapage, de déflagage, soit le fait d’arracher la lanière de l’adversaire, et de concentration.

L’an dernier, cet objectif avait été modifié à la mi-saison, puisque les joueuses pouvaient croire en une participation au championnat. Cette expérience servira certainement à l’équipe cette année, estime l’entraîneur, qui est appuyé par Sylvain Lapointe.

Première lessive de la saison

Les Nordiques ont perdu leur premier match de la saison contre les Patriotes du cégep de Saint-Laurent, la formation qu’elles avaient vaincue en finale du championnat régional. Une défaite de 40 à 0. «Nous n’avons pas grand-chose à dire. Seulement, c’était la première joute de l’année et les athlètes ont plutôt exploré ce nouveau calibre. […] Sauf que nous sommes en train de construire notre programme et d’évaluer le calibre de jeu de la division 1. Une bonne leçon pour les joueuses, mais le nombre de victoires et de défaites ne fait pas partie d’un objectif pour nous», rappelle-t-il.

L’objectif du match consistait à connaître une progression et de l’intensité pendant 80 minutes. «C’est un bon test. C’est le premier match de flag-football pour beaucoup de filles. L’objectif est d’apprivoiser le fonctionnement d’une partie, de respecter le positionnement des joueuses sur le terrain et de jouer avec intensité», mentionnait-il d’ailleurs à la veille du match. Selon l’entraîneur, l’objectif a été réussi à 80 %.

Les Nordiques ont perdu leur deuxième match avec le même score de 40 à 0 contre le cégep du Vieux-Montréal et se sont inclinées 47 à 6 face au collège Édouard-Montpetit.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top