- PUBLICITÉ -
Les nageurs du Gamin s’en donnent à cœur joie

(Photo Pierre Latour)

Les nageurs du Gamin s’en donnent à cœur joie

Première compétition de natation au Centre récréoaquatique de Blainville

Le 13e Challenge Développement/P1-P2 du club Gamin se déroulait au Centre récréoaquatique de Blainville pour la première fois, les 27 et 28 mars dernier.

Cette compétition regroupait plus de 178 nageurs de partout à travers le Québec. Les athlètes participants, âgés de 9 à 19 ans et évoluant dans les catégories développement, provincial 1 (P1) et provincial 2 (P2), ont dû se dépasser afin d’atteindre un niveau supérieur.

Le club de natation Gamin de Blainville a obtenu de très bons résultats durant le week-end, voyant six athlètes détenant leur standard développement recevoir leur niveau P1 et deux athlètes détenant leur standard P1 faire le saut au niveau P2. Au total, 58 athlètes représentaient le club Gamin de Blainville.

Des nageurs s’illustrent

Le Rosemèrois Charles-William Daignault s’est particulièrement distingué, au cours de ce week-end, en obtenant son niveau P1. Il y est allé notamment d’un temps de 1:36,08 au 100 m quatre nages, de 38,93 au 50 m libre ainsi qu’un 46,85 durant au 50 m dos.

De son côté, Jérémi Robillard, nageur de Boisbriand, s’est sauvé avec des temps de 36,59 au 50 m libre, 3:11,41 lors du 200 m libre ainsi qu’un 40,38 au 50 m dos afin d’obtenir son niveau P1.

Le club Gamin compte dans ses rangs deux nageuses de niveau national qui participaient au Challenge, soit Maude Sirois et Laurence Forget-Besnard. Sirois s’est distinguée avec un temps de 29,59 au 50 m libre et 1:16,58 lors du 100 m quatre nages. Forget-Besnard a pour sa part arrêté le cadran à 28,38 lors du 50 m libre et à 1:08,87 lors du 100 m dos.

Selon le membre organisateur du club Gamin, Alain Turgeon, le premier évènement tenu dans les nouvelles installations de Blainville s’est déroulé à merveille. «Nous pouvons dire que ç’a été un réel succès, commente-t-il. Nous aimerions que cette compétition devienne une tradition et prenne de l’ampleur. Nous avons comme objectif d’accueillir plus de 250 athlètes l’année prochaine», ajoute-t-il.

L’effet Michael Phelps

Avec les résultats de l’Américain Michael Phelps aux derniers Olympiques d’été, soit huit médailles d’or, la natation bénéficie d’une plus grande fenêtre. «C’est certain que ça aide à apporter plus de visibilité au sport. Nous devons alors assurer une continuité au niveau du développement», explique Alain Turgeon. Selon lui, le sport progresse, mais n’atteindra jamais la popularité du soccer ou du baseball pour les jeunes québécois. «Ce ne sera jamais un sport de masse, affirme-t-il. C’est un sport très exigeant qui demande beaucoup de détermination et de discipline personnelle», ajoute M. Turgeon.

En préparation des Championnats par équipe

Les Championnats par équipe de la saison du printemps se tiendront du 30 avril au 2 mai, à Gatineau. Cette compétition est très importante, car elle déterminera, selon les résultats, dans quel niveau se situera le club Gamin de Blainville pour les compétitions à venir. Le club est actuellement au niveau 4 et devrait maintenir ce niveau pour la saison à venir.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top