- PUBLICITÉ -
Les gars ont maintenant besoin d’aide

(Photo Yves Déry)

Les gars ont maintenant besoin d’aide

Soccer collegial AAA

L’équipe masculine de soccer collégial AAA du collège Lionel-Groulx s’est compliqué la vie, vendredi dernier, en s’inclinant 4-1 devant le collège Dawson.

Une victoire leur aurait assuré de prendre part aux séries éliminatoires. Avec cette défaite, ils n’ont plus leur destin entre les mains et dépendent essentiellement du résultat du match entre Dawson et Sainte-Foy, qui avait lieu vendredi (hier).

Le calcul est simple, Dawson et Lionel-Groulx comptent autant de points au classement, avec un match à jouer chacun. En cas d’égalité, la première chose qui est prise en considération est le résultat des rencontres entre les deux formations. Comme les Nordiques ont perdu leurs deux matchs face à Dawson, une égalité n’est donc pas à souhaiter pour l’équipe de Lionel-Groulx.

Les hommes d’Armando Melo peuvent seulement espérer un miracle, ou presque, puisque leur sort repose dans les mains de Sainte-Foy, une formation qui affiche un dossier d’une victoire et six défaites. Leur seul gain a été inscrit contre Vanier, qui montre exactement la même fiche.

Advenant un match nul, les Térésiens auront besoin d’une victoire samedi, tandis qu’ils rendront visite à John Abbott, formation qui se bat toujours pour la tête du classement général. Si Sainte-Foy arrache la victoire, une nulle sera suffisante aux Nordiques pour prendre part à la danse automnale.
«C’est dommage parce qu’on a vraiment bien commencé la saison, a indiqué Melo. Les performances de l’équipe sont bonnes, c’est seulement que les gars ne sont pas en mesure de marquer les gros buts.»

Changement d’entraîneur pour les filles

Il y a deux semaines, l’équipe féminine a changé d’entraîneur malgré le fait que les filles de Lionel-Groulx se battaient pour la tête du classement.

Alain Berclaz a été remercié de ses services parce qu’il semble que le courant ne passait plus entre lui et ses protégées. Les dirigeants du Collège se posaient déjà des questions et un geste posé lors d’un voyage à Québec a mis fin à l’association entre Berclaz et les Nordiques.

Insatisfait du travail d’une de ses joueuses, Berclaz a demandé à celle-ci de s’asseoir sur le banc. Quand elle a tenté de se relever, il a mis la main sur son épaule en lui répétant de s’asseoir.
«Du point de vue technique, c’est un excellent entraîneur, mais la chimie n’y était pas», a indiqué Éric Boily, coordonnateur de la vie étudiante.

Boily a tenu à spécifier que le geste de l’entraîneur n’avait causé aucune blessure, mais qu’il avait tout de même pesé lourd dans la balance. C’est Federico Angeles qui a pris la relève.

Angeles était à la tête de l’équipe U14 AAA quand celle-ci a été couronnée championne canadienne en 2007. Vendredi dernier, ses ouailles ont soutiré un verdict nul aux filles du collège Dawson. Karine Constantin, Catherine St-Louis ainsi que Christine Lagrange ont touché la cible.

Samedi, elles compléteront leur saison régulière en visitant les représentantes du collège John-Abbott.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top